L’affaire de visas pour le voyage de Wenge Musica Maison Mčre avait défrayé la chronique dans un passé récent. La France avait donné son accord pour que cette formation musicale se rende dans l’espace Schengen. Mais, la Belgique avait opposé son veto, dans le cadre de la consultation obligatoire entre Etats au sein de l’espace Schengen.

La France était bien embarrassée puisqu’elle le pouvait pas octroyer des visas contre l’avis de son partenaire belge dans le cadre de l’Union européenne. Toutefois, les observateurs notent que Werrason et les siens ont rempli toutes les conditions d’obtention des visas mais les raisons politiques frappant les orchestres congolais ont eu le dessus sur toutes autres considérations.

La politique ŕ ses raisons que la raison ignore. Pour sa part, Wenge Maison Mčre ne désarme pas. Les musiciens ont été aperçus ŕ l’ambassade d’Allemagne avec espoir de trouver une oreille attentive. Du côté de la France et de la Belgique, ce dossier est définitivement clos jusqu’au verdict de l’affaire Papa Wemba. Si Werrason et les siens veulent solliciter d’autres visas d’entrée dans l’espace Schengen, ils doivent tout recommencer - et réintroduire de nouveaux dossiers pour un autre voyage. Il ne sera donc pas question de réexaminer les dossiers actuellement présentés dans le cadre de la tournée organisée par Darlo Kindogo pour la France le 11 septembre et la Belgique le 18 septembre. Selon les derničres informations, Wenge Maison Mčre pourra se rendre trčs prochainement ŕ Londrčs oů il détient des visas de quatre années.