On le donnait pour un mort né par les pêcheurs en eaux troubles. Pourtant, "Kibwisa Mpirnpa", le premier album solo de la carrière musicale de Werrason ne fait que confirmer sa classe. Depuis le mardi 17 juillet 2001, JPS a annoncé la nouvelle tant atendues par les melomanes : "Kibwisa Mpimpa"vient en un mois d'atteindre la vente record de 108.000CD.

Dans six mois, le disque de platine est assuré. Il n'en fallait pas plus pour décider les adeptes de Werrason à redoubler d'ardeur dans la vente de cet opus. Et pour mieux assurer ce disque de platine, la stratégie de JPS est simple: tous ceux que Werrason avait chanté ne devaient pas lui donner de l'argent. En échange, chacun devait acheter un certain nombre de CD. Ce qui explique la vente fulgurante de cet album. D'ici six mois donc, Werrason sera le premier artiste musicien congolais à arracher un disque de platine. C'est done très bien parti pour le succès non-stop annoncé pour dix ans.

Entretemps à Kinshasa, "Kibwisa Mpimpa" ne fait que casser la barraque. Entré presque par effraction au Hit parade national, il caracole en tête devant tous les autres albums dont « TH » de J.B Mpiana.

Force de Frappe de Koffi Olomide, et « Signature « de Félix Wazekwa. On ne fait plus un pas sans entendre les morceaux emballants de cette oeuvre de grande facture.

Par ailleurs, contrairement aux bruits qui circulent à Kinshasa, Burkinafasso est bel et bien dans Wenge Maison Mère. Après la tournée africaine de Wenge Musica Maison Mère, l'orchestre de Ngiama Werrason en prépare une autre. Et pour prouver aux nombreux mélomanes que entre Burkinafasso et son père Werrason il n'y a pas l'ombre d'un nuage, l'enfant terrible de la guitare, Mbokalia, fera aussi partie du voyage. Déjà, une voiture mercedès a été achetée à son intention pour remplacer la première accidentée.