17 mai 1997 – 17 mai 2018. Voici 21 ans, jour pour jour, depuis que les troupes de l’Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo (AFDL) ont marché sur Kinshasa, sous la houlette de Mzee Laurent-Désiré Kabila. Témoin de l’histoire, Me Célestin Tunda ya Kasende éclaire l’opinion sur le combat mené par ‘‘le Soldat du peuple’’ et son continuateur Joseph Kabila. Proche de Kabila père et de Kabila fils, il est d’avis que la célébration de cet évènement vaut son pesant d’or, d’autant qu’il cristallise la libération des Congolais de l’emprise des forces impérialistes et du régime néocolonial de Mobutu.

De prime abord, Me Célestin Tunda a commencé par saluer la lutte menée par Mzee Laurent-Désiré Kabila pour la libération de la République démocratique du Congo. Dès le seuil de la Révolution, il n’a pas tardé un seul instant à se mettre à la disposition de Mzee Laurent-Désiré Kabila. Normal voire naturel qu’il ait été parmi les députés triés sur le volet du patriotisme pour composer l’Assemblée Constituante et Législative –Parlement de Transition (ACL-PT), dont le siège se trouvait à Lubumbashi.

Juriste de talent, doublé d’opposant au pouvoir de Mobutu, il est fier d’avoir approché‘‘ le tombeur de Mobutu’’ et d’avoir échangé avec lui, à quelques jours de son odieux assassinat. Des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans la mémoire de ce haut cadre du PPRD qui a eu le privilège d’être député à l’ACL-PT sous Kabila père et Vice-ministre des Affaires étrangères sous Kabila fils. Privilège également d’avoir été Secrétaire général de la commission préparatoire du Dialogue inter-congolais et Secrétaire général adjoint du parti présidentiel.

« PRENEZ-VOUS EN CHARGE »

Pour Me Tunda, au regard du combat mené par le porte-étendard de l’AFDL, ‘‘nous retenons principalement de Mzee sa détermination, pour d’abord, la défense de la souveraineté de la RD Congo, en veillant à la protection de nos ressources naturelles et en combattant la balkanisation du pays. Et en second lieu, pour la reconquête de la dignité de l’homme Congo, dans son pays et à l’étranger. Malheureusement, Mzee Laurent-Désiré Kabila ne fera pas longtemps. Plus de trois ans seulement après son avènement, il sera assassiné’’.

« Comme Lumumba avant lui, ‘‘le soldat du peuple’’, tel que nous l’appelions affectueusement, est tombé l’arme à la main. Il avait le Congo dans son cœur, au même titre que les autres héros d’ailleurs, qui avaient versé leur sang pour l’Afrique. En l’occurrence, Sekou Touré, Kwame Nkhrumah, Amilcar Cabral, Gamal Abdel Nasser, Louis Rwagasore, Thomas Sankara, Marien Ngouabi... », commente à ce propos Me Tunda.

D’après ce patriote, les recommandations de Mzee Kabila se résument par deux principes clefs, à savoir : « Organisez-vous » et « Prenez-vous en charge ».« Aussi, pour honorer son combat et sa mémoire, nous devons avec conviction accompagner Joseph KABILA, le nouveau soldat du peuple, à poursuivre la lutte pour consolider la souveraineté de la RDC et à transformer le vécu du Congolais, à travers la politique de la Révolution de la modernité », conclut Me Tunda ya Kasende.

Yves Kalikat/Forum des As 


(CL/Yes)