Mme Onoya Salumu Colette, chef de travaux au département d’architecture intérieure de l’Académie des beaux-arts (ABA) a plaidé jeudi pour la valorisation du métier d’architecte d’intérieur en RDC au cours d’un entretien avec l’ACP.

Selon elle, bon nombre des Congolais ignorent le rôle de l’architecture intérieure suite à la confusion qui règne entre les différentes architectures et le métier de décorateur, alors que l’architecte conçoit l’enveloppe et l’architecte d’intérieur habille et remplie cette enveloppe. «C’est plus que faire du parachèvement décoratif», a-t-elle précisé, avant de plaider pour la prise en compte du corps d’architectes d’intérieur dans les appels d’offres des ouvrages du gouvernement. Le secrétaire de département d’Architecture intérieure de l’ABA, Enock Ongunda a, pour sa part, affirmé que l’architecture intérieure offre le confort et le bien être dans le parachèvement décoratif d’un bâtiment.

ACP


(BTT/PKF)