Le ministre précise par ailleurs dans ce communiqué officiel, que la mise en circulation des résultats avent cette date relève de la pure escroquerie, du mensonge et de contrefaçon qui exposent leurs auteurs à des poursuites judiciaires conformément à la loi.

Par ailleurs, il sied de préciser que, désormais, les résultats de l’Examen d’Etat en RD Congo seront publiés dans un bulletin spécial de l’Agence congolaise de presse (ACP).

C’est ce qui ressort d’une commune décision prise entre le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Gaston Musemena et le Directeur général de l’ACP, Lambert Kaboyi, sous la bénédiction du ministre Lambert Mende de la Communication et Médias.

Comme l’on peut bien le comprendre, il s’est dégagé une convergence de vues pour que l’Agence reprenne la publication des résultats des épreuves nationales, en l’occurrence l’Examen d’Etat.

« L’Agence congolaise de presse met également à profit son site Web pour la publication en ligne. "Le temps réel voulu par le ministre de l’EPSP sera bien respecté avec une rapidité souhaitée par les candidats finalistes et par leurs parents », a rassuré Lambert Kaboyi.

Pour le numéro 1 de l’ACP, cette publication à travers le bulletin national mettra un terme à la tricherie. Car, les lauréats auront entre leurs mains un support officiel qui ne peut être trafiqué. De même, certains parents qui ne maitrisent pas les nouvelles technologies auront la possibilité de vérifier que réellement leurs enfants finalistes ont réussi ou non à l’épreuve nationale.

« Nous mettons donc à la disposition de l’Enseignement supérieur et universitaire, du ministère de l’EPSP et des parents un outil de sécurité que nous appelons bulletin de l’ACP. C’est un bulletin spécial qui sera publié régulièrement au fur et à mesure que les résultats parviendront à la rédaction centrale de l’ACP », a-t-il indiqué.

Il a, cependant, souligné que cette publication sera relayée par d’autres maisons de presse pour une large couverture.

Ce retour à la publication sur support papier ne vient pas exclure la publication par voie téléphonique optée depuis quelques années par le ministère de l’EPSP. Ça vient plutôt renforcer la crédibilité des résultats parce que les bulletins papiers sont archivés pendant plusieurs années et le lauréat peut à tout moment prouver sa réussite. C’est aussi l’argument avancé par ceux qui appelaient au retour à ce type de publication, surtout que l’ACP couvre la quasi-totalité des territoires de la RDC.

Célestin Lutete/MMC 


(CL/Yes)