« Dépôt des dossiers de candidature aux provinciales : La CENI prolonge jusque jeudi », titre le journal L’AVENIR à sa Une. Ce quotidien rapporte qu’initialement prévue pour hier mardi 10 juillet 2018, la clôture du dépôt des candidatures aux élections provinciales n’interviendra que jeudi 12 juillet. Une décision prise par le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), M. Corneille Naanga, à l’issue d’une réunion qu’il a tenue hier à Kinshasa, avec les acteurs politiques au sujet des difficultés que ces derniers rencontrent dans la constitution et le dépôt des dossiers de candidature pour ces élections.

Pendant ce temps, FORUM DES AS renseigne que deux partis sont déjà prêts pour cette échéance et titre : « Provinciales : PPRD et l’UDPS en ordre ». Ce quotidien de Limete note que le parti présidentiel annonce avoir déposé ses listes dans toutes les circonscriptions du pays, alors que la formation chère à Fatshi (Félix-Antoine Tshisekedi) affirme l’avoir fait pour toutes les provinces où elle entend solliciter les suffrages.

Dans cette fièvre pré-électorale, l’Opposition ressent la nécessité de former un seul bloc. Et AFRICANEWS de titrer: « Enjeux électoraux : l’UDPS pour une candidature unique ». Le trihebdomadaire de Lingwala indique Jean-Marc Kabund, secrétaire général de l’UDPS, appelle à une table ronde de l’opposition et propose une rencontre urgente entre UDPS-MLC-UNC-Dynamique et Ensemble. Cela, en vue de statuer sur les enjeux électoraux, notamment la candidature unique de l’opposition à la présidentielle du 23 décembre 2018. Mais le tabloïd ne manque pas de souligner qu’en face de cette Opposition, « le président Joseph Kabila a déjà mis sur pied une plateforme électorale, le Front commun pour le Congo (FCC) ayant la même ambition de présenter un candidat unique. »

De son côté, Le POTENTIEL voit un difficile compromis autour des élections et publie en sa manchette: « Le CNSA dénonce la passivité de la CENI et du gouvernement ». Face à un processus électoral à la dérive, écrit le confrère, le CNSA ne décolère pas et pense amener la CENI et le gouvernement à faire preuve de bon sens pour éviter le pire. En cause, poursuit le journal, la tripartite peine à dégager un compromis autour de grandes options pour des élections apaisées. « Hier mardi, celle-ci n’a pas pu se réunir, la CENI et le gouvernement ayant brillé par leur absence. Le CNSA dénonce la passivité de ses partenaires de la tripartite qui ne se montrent pas disposés à garantir un processus électoral apaisé », peut-on lire dans cette livraison de mercredi.

Ce quotidien regrette que « si les trois acteurs majeurs du processus électoral ne savent pas se mettre d’accord, l’on est en droit de craindre le pire, c’est-à-dire des élections entachées de graves irrégularités où tout le monde n’aura pas les mêmes chances. »

Dans un tout autre registre, le journal La PROSPERITE évoque le raté de la visite du secrétaire général des Nations unies en RDC et publie à sa Une : « Après la visite ratée à Kinshasa. Guterres-Moussa Faki : la RDC au menu des discussions à Addis-Abeba ! ».

Lundi 9 juillet à Addis-Abeba en Ethiopie, l’Onu et l’Union  Africaine, ces deux organisations ont exprimé leur engagement à approfondir davantage leur partenariat stratégique, rapporte la consœur. Ces organisations sont également « profondément préoccupées par les incertitudes concernant l’ordre international, les divergences dans les relations internationales et l’impact négatif sur la paix et la sécurité mondiales », lit-on dans les colonnes du tabloïd. « C’est dans ce cadre que l’Onu et l’Union Africaine ont  passé en revue les défis pour la paix, la sécurité et le développement sur le continent, notamment au Burundi, en République centrafricaine, dans le bassin du lac Tchad, aux Comores, en République démocratique du Congo, à Madagascar, au Mali et au Sahel, en Somalie et au Soudan du Sud et ont convenu d’accroître conjointement leur soutien, en étroite coopération avec les Communautés économiques régionales, aux initiatives de paix, de sécurité, de développement et de stabilisation dans ces pays. », écrit le journal en résumant un communiqué conjoint signé par ces organisations.

Dido Nsapu/MMC 


(DNK/Yes)