Sur huit magistrats qui composent cette cour, six ont voté pour et deux  contre. Le mandat de Lwamba Bindu devait être renouvelé trois ans après, conformément à la constitution.

Il entrera en fonction après son serment devant le Chef de l’Etat qui prendra une ordonnance portant sa nomination comme président de la cour.

Benoit Lwamba a fait toute sa carrière au sein de la magistrature où il a gravi tous les échelons jusqu’à la tête de la Cour suprême de justice où il a assumé les fonctions du premier président avant d’être nommé président de la Cour constitutionnelle en 2015.

ACP 


(CL/Rei/GW/Yes)