Les élections de décembre 2018 constitue un siècle des femmes, a affirmé lundi Mme Chantal Faida Mulenga Byuma, au Bureau de réception et de traitement des candidatures (BRTC)/Goma, lors du dépôt des candidatures pour le regroupement politique PALU et alliés auquel appartient le parti politique Alliance pour le développement et la République (ADR). Pour cette militante, les femmes 
candidates partent favorites aux élections prochaines du fait que plusieurs hommes ont géré le pays sans apporter une solution aux multiples maux qui continuent à ronger la société congolaise pourtant très riche et enviée par les prédateurs.

Mme Chantal Faida Mulenga Byuma a ainsi encouragé les femmes membres des autres regroupements politiques à les soutenir pour que les femmes aient une bonne position au sein des instances de prise des décisions et ainsi contribuer par des idées capables, devant concourir à des actions conjuguées pour ramener la paix dans les parties encore insécurisées de la RDC. « C'est notre temps chères femmes, nous sommes 52 % de la population congolaise et constituons les 51 % des personnes enrôlée. Rien ne va nous échapper », a-t-elle clamé comme pour en appeler à plus d'engagement féminin lors des tous les scrutins qui pointent à l'horizon. Chantal Faida a annoncé, à cet effet, l'alignement par son regroupement de plus de 4 candidats aux élections provinciales pour la ville de Goma.

Un engouement observé à moins de 12 h avant la fermeture du BRTC/Goma 

Un engouement sans précédent, des regroupements et des partis politiques, a été observé au bureau de réception et de traitement des candidatures (BRTC)/Goma, à douze heures de la fin du moratoire accordé aux candidats députés provinciaux qui tardaient à déposer leurs dossiers, a constaté l'ACP. Plusieurs regroupements ont justifié leur retard par le fait que certains préalables n'étaient pas encore remplis avant le temps légal du calendrier électoral. L'on a ainsi· vu notamment se bousculer devant les portes de la représentation de la centrale électorale le regroupement PALU et alliés, le regroupement dit du Centre, l'Ensemble-AMK, et les centristes de la République en Avant et Alliés. La délégation du Front commun pour le Congo était annoncée pendant que la plate-forme AABC, au sein de laquelle se retrouve le Burec, s'est acquittée de ce devoir civique dimanche avant la 
fermeture de bureau.

ACP 


(GTM/Milor/GW/Yes)