Placées sous le thème national «Accroître notre capacité d’agir, mettre en exergue les rôles des coopératives dans le développement humain, social et économique», ces assises  ont pour objectifs de contribuer à l’élan de la renaissance des PME et les perspectives de l’économie sociale africaine par la coopération au développement du continent africain. Au niveau international, cette édition a retenu comme thème «La consommation et la production durable de biens et des services».

Elles sont organisées par Africa femmes performantes (AFP), une structure internationale pour le développement de la femme africaine. M. Sébastien Ipento Mpengo qui représentait le ministre des Petites et moyennes entreprises, Bienvenu Liyota, a salué l’initiative des organisateurs, précisant qu’elle cadre avec la vision de développement du Président de la République, Joseph Kabila Kabange.

Le secteur des PME, a dit M. Ipento Mpengo, continue à   bénéficier des crédits de manière traditionnelle tout en faisant remarquer que le micro crédit constitue actuellement  l’intervention la plus célèbre en matière de développement d’un pays. Ce secteur, a-t-il soutenu, contribue efficacement dans la lutte contre la pauvreté, ajoutant que les attentes dans ce secteur se résument en  l’éclosion de l’économie.

M.Ipento Mpengo a rappelé que le secteur des PME rencontre les préoccupations du Président de la République exprimées au cours du conseil des ministres du 19 avril 2018. Celles-ci, avaient suscité la réhabilitation du Fonds de garantie de crédit des PME congolaises avec une somme de dix millions des dollars américains (10.000.000 USD) pour pallier aux difficultés éprouvées par les PME.

Ce Fonds de garantie est présenté comme un dispositif financier ayant pour objectif d’encourager les institutions financières, en particulier les banques commerciales, à accorder des crédits à moyen ou long terme aux entreprises conformément aux  exigences de la législation en vigueur en RDC.

Les femmes appelées à sortir de la médiocrité 

Par ailleurs, Mme Patricia Secke, présidente de la fondation Africa Femmes Performantes (AFP) a, à l’occasion, appelé les femmes  à rechercher la qualité pour sortir de la médiocrité collée à l’Afrique depuis bien longtemps. «Les femmes et les hommes aujourd’hui prennent des initiatives courageuses dans le but de s’unir efficacement pour rentabiliser davantage leurs atouts,  compétences et  contribuer au progrès de la société», a dit la présidente.

Elle a fait savoir que l’Afrique s’est engagée sur la voie du progrès  qui est certes lente mais qui ne peut être déterminée par elle-même. La semaine des coopératives et des PME, est un rendez-vous de travail productif et un défi, car, a-t-elle relevé, le secteurs privé et  informel connaissent énormément des difficultés. Il est donc question pour tous les acteurs clés de se mettre ensemble  en vue de relever ces défis.

ACP 


(TN/Milor/Yes)