L’AVENIR titre que pour la deuxième rencontre entre le Ceni et les candidats présidents de la République, l’Opposition monte les enchères. Le quotidien de l’avenue Bas-Congo fait savoir qu’il s’est tenu hier mercredi 10 octobre 2018, la deuxième rencontre entre la Commission électorale nationale indépendante avec à sa tête son président Corneille Nangaa, et les vingt et un candidat pour la présidentielle du 23 décembre 2018.

Il s’agit là d’une deuxième concertation entre différentes parties autour des questions purement techniques, comme l’a recommandé la première réunion qui a même donné naissance à une commission technique, ajoute le même quotidien. L’AVENIR précise que certains candidats issus de l’Opposition ont monté des enchères exigeant à la Ceni une discussion sur les problèmes juridiques relatifs à l’utilisation de la machine à voter et à l’éventualité de la radiation des électeurs sans empreintes digitales lisibles. Et ce, oubliant que la réunion était technique et non juridique, renchérit la tabloïd.

FORUM DES AS ajoute : Joutes oratoires hier au Cadre de concertation, Nangaa et les 21 se séparent à queue de poisson. Des candidats, en désaccord avec la méthodologie proposée par la CENI, ont presque tous quitté la salle. Il ressort du quotidien de la 11è rue Limete que la deuxième rencontre hier mercredi 10 octobre, entre les membres du bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), et les 21 candidats au scrutin présidentiel du 23 décembre prochain en RD Congo, a accouché d’une grosse souris. Les deux parties se sont séparées en queue de poisson.

Une réalité que le vice-président de la Ceni, Norbert Basengezi, a refusé d’admettre, précisant que l’" échec de la rencontre d’hier n’aurait peut-être existé que dans les têtes de certains candidats ", écrit FORUM DES AS.

LE PHARE titre pour sa part, incident grave hier à la CENI. Selon le quotidien de l’avenue Lukusa, Nangaa s’accroche à la machine à voter, l’opposition claque la porte. Et le journal d’indiquer, les observateurs ont noté que l’incident d’hier à la CENI n’a fait que renforcer le climat de méfiance qui prévaut entre cette institution d’appui à la démocratie et l’opposition.

« Nangaa-candidats président : le clash ! », s’exclame LE POTENTIEL. Mercredi, l’occasion était offerte aux candidats président et leurs délégués de soulever la question de la légalité de la machine à voter, avant d’aborder les questions techniques suivant l’ordre du jour fixé par la Ceni.

FORUM DES AS titre par ailleurs qu’après la réunion sans compromis d’hier à la Centrale électorale, des candidats président au CENSA ce jeudi. Il du même journal que des sources dignes de foi ont appris à Forum des As, hier dans la soirée, la demande formulée par certains candidats à la présidentielle, au sortir de la réunion avec la Centrale électorale mercredi, d’être reçus par le Bureau du Conseil national de suivi et d’évaluation de l’Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA). Selon les mêmes sources, le rendez-vous serait même pris pour ce jeudi 11 octobre en début d’après-midi.

Cette rencontre avec le CNSA, si elle a lieu, intervient un jour après celle essentiellement technique que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a eue avec les présidentiables hier mercredi 10 octobre. La suite, on le sait, renseigne FORUM DES AS.

Raymond Okeseleke/MMC 


(ROL/Yes)