« Rien de grave. Il ne s’agit que d’une légère fatigue », a affirmé à Jeune Afrique une source au sein de la présidence gabonaise. Celle-ci n’a pas souhaité donner davantage de précisions concernant l’hospitalisation du chef de l’État. Selon l’agence de presse d’État saoudienne, citée par l’AFP, le prince héritier Mohamed Ben Salman a rendu visite jeudi 25 octobre à son homologue afin de prendre des nouvelles de sa santé.

Contacté par Jeune Afrique le vendredi 26 octobre, la présidence n’était pas en mesure de dire si le chef de l’État était sorti de l’hôpital.

Ali Bongo Ondimba était arrivé dans la capitale saoudienne mercredi 24 octobre pour participer à une conférence sur les investissements. Le chef de l’État gabonais devait participer le jour-même à un des panels de l’événement, mais était finalement demeuré absent.

Jeune Afrique 


(Yes)