Le diabète renforce le risque de développer la tuberculose parce qu'il réduit les défenses immunitaires du corps humain, révèle une étude menée par un groupe de chercheurs lors d'un récent congrès de pneumologie à La Haye. L'étude renseigne qu'il existe des risques accrus de développer la tuberculose pour les personnes ayant un taux de sucre très élevé dans le sang.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) craint qu'une explosion du diabète n'expose des millions d'autres patients à la maladie.

Les analyses de sang des personnes touchées par la tuberculose présentent un taux très élevé de sucre. Ces patients n'étaient pas diabétiques, mais leurs échantillons de sang contenaient les mêmes molécules que d'autres patients souffrant à la fois de diabète et de tuberculose.

Mais l'étude souligne que, même sans avoir atteint le stade du diabète, un haut taux de sucre dans le sang renforce les risques de contracter la tuberculose. Pour les chercheurs, il ne faudrait plus se contenter de faire le dépistage seulement pour les gens touchés par le diabète, mais aussi pour ceux ayant un taux de sucre élevé dans le sang.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, plus de 450 millions de personnes dans le monde seraient touchées par un diabète de type II, et une personne sur quatre serait porteuse de la bactérie à cause de la tuberculose.

ACP


(Rei/GTM/PKF)