Ce projet d’édit budgétaire exercice 2019, estimé à plus de 118 milliards de franc congolais, a été déposé  par le vice-gouverneur Pacifique Keta Upar, au bureau de l’Assemblée provinciale de l’Ituri.

Les axes prioritaires contenus dans ce budget sont, entre autres, la sécurité, les infrastructures, besoins urgents et très capital pour la population iturienne, a expliqué Pacifique Keta Upar,  vice-gouverneur de l’Ituri.

« Il y a un accroissement parce qu’aujourd’hui on est à 118 milliards par rapport à l’ancien budget qui était à 106 milliards, par contre nous essayons de travailler beaucoup plus sur les infrastructures, car il faut le développement de la province et nous devons le faire à travers l’amélioration  de nos  infrastructures et nous devons travailler sur cette performance pour la mobilisation totale de tous », a renchéri, Pacifique Keta Upar.

Du côté de la société civile de l’Ituri qui a salué le dépôt de ce budget, on exprime, cependant, l’inquiétude quand à l’examen minutieux et dans un esprit apaisé par les députés provinciaux pendant cette période électorale, où la majorité des élus semblent être préoccupés par la campagne électorale.

Pour sa part, le président de cet organe délibérant Umba Ngadioso, reconnait cette difficulté et rassure qu’un travail  de qualité sera faite malgré cette fièvre électorale.

Pour ce dernier, c’est un grand problème, l’équipe où la commission  Ecofin, va examiner avec les experts ledit budget,  car il doit toujours être examiné et promulgué au plus tard le 31 décembre par le gouverneur.

Pour l’instant, ce projet d’édit budgétaire est reparti dans différentes commissions de l’Assemblée provinciale de l’Ituri pour une étude approfondie.

Gisèle Mbuyi/MMC 


(GM/TN/Yes)