Treize nouveaux cas confirmés de maladie à virus Ebola ont été notifiés mercredi dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri au Nord-Est de la RDC, dont sept à Katwa, deux à Béni, deux à Kalunguta, un à Oicha et un à Mutwanga, annonce le ministère de la Santé dans un communiqué parvenu jeudi à l’ACP.

Depuis le début de cette dixième épidémie d’Ebola en RDC le 1er aout 2018, le cumul des cas est de 386, dont 339 cas confirmés et 47 cas probables. Au total, il y a eu 219 décès (172 confirmés et 47 probables) et 113 personnes guéries. Selon la source, parmi les nouveaux cas de la zone de santé de Katwa, cinq sont les membres d’une même famille qui vivent dans l’aire de santé de Rughenda.

Ils étaient enregistrés comme contacts d’un cas confirmé de Katwa décédé au début du mois de novembre. Ils avaient refusé la vaccination et le suivi. Ils ont finalement tous accepté d’être soignés au centre de traitement d’Ebola (CTE) de Butembo.

Les nouveaux cas à Oicha et Mutwanga sont, quant à eux, liés aux cas de Béni. Le cas de Mutwanga est un contact connu d’un cas confirmé de Béni. Le cas détecté à Oicha revenait d’un séjour à Béni. Ce communiqué renseigne aussi que la situation dans le village de Kanyihunga, zone contrôlée par les Maï-Maï, évolue positivement. Cela fait déjà 6 jours qu’aucun cas n’a été rapporté dans ce village.

Au total, 360 contacts avaient été recensés dans le village, parmi lesquels 16 sont sortis de la période de suivi de 21 jours ce mardi 20 novembre et 172 sortiront du suivi le vendredi 23 novembre. Les autres contacts termineront leur période de suivi le 5 décembre 2018.

Depuis le début de la vaccination, rappelle la source, 33.077 personnes ont été vaccinées, dont 16.395 à Béni, 4.544 à Mabalako, 3.834 à Katwa, 1.820 à Butembo, 1.722 à Kalunguta, 1.663 à Mandima, 732 à Masereka, 434 à Bunia, 359 à Vuhovi, 355 à Tchomia, 292 à Mutwanga, 241 à Kyondo, 240 à Komanda, 234 à Musienene, 178 à Oicha, et 34 à Alimbongo.

ACP


(Milor/GTM/PKF)