Un total de 86 cas de maladie à virus Ebola ont été enregistrés dans la ville de Butembo et ses environs depuis l'apparition de l'épidémie d'Ebola dans cette ville de la province du Nord-Kivu en septembre 2018, a déclaré vendredi à la presse, le coordonnateur de la riposte à cette maladie, Dr Ndjoloko Tambwe Bathe.

Ce dernier a dressé le bilan épidémiologique de la maladie à virus Ebola (MVE) dans cette ville et ses environs où sept zones de santé ont été touchées. Il s'agit des zones de santé de Butembo avec 12 cas dont 6 décès, Katwa avec 34 cas dont 16 décès, Kalunguta avec 28 cas dont 14 décès, Kyondo avec deux cas dont un décès. Masereka avec six cas dont un décès. Musienene avec deux dont deux décès et enfin Vuhovi avec deux cas dont un décès.

Il a indiqué qu'il y a eu 16 personnes guéries de cette maladie dans cette région. Le coordonnateur de la riposte à l'épidémie d'Ebola a souligné que les femmes sont les plus atteintes avec un taux de 80%, soit 53 cas sur les 86 dont 26 décès. Les enfants ne sont pas épargnés car on note douze morts dans la catégorie des enfants de moins d'un an.

Pour mettre fin à cette épidémie, le ministère de la Santé, avec l'appui des partenaires et l'engagement des leaders communautaires, mène des activités de prévention, d'hygiène, d'assainissement, de prise en charge médicale gratuite de cas, de listage et suivi des personnes ayant été en contact avec les malades et leur vaccination ainsi que des membres de leurs familles ou leurs proches. Le Dr Ndjoloko invite la population de Butembo à se mobiliser, à s'engager, à participer aux mesures sanitaires exigées pour stopper la progression de l'épidémie d'Ebola.

Ces mesures sont notamment le lavage des mains avec de l'eau et du savon avant et après le repas, aussi après avoir utilisé les latrines ou encore après avoir été en contact avec les sécrétions biologiques d'une personne ou d'un animal.

Il a recommandé de se rendre au centre de traitement d'Ebola le plus proche pour une prise en charge rapide et gratuite en cas d'apparition de premiers signes de la maladie à virus Ebola (MVE) tels que la fièvre, les maux de tête, la fatigue, les douleurs abdominales et autres. Il a chuté en encourageant la population à profiter de la gratuité de soins décrétée dans les zones de santé touchées. Il a mis en garde les fauteurs de trouble qui s'opposent au bon déroulement des activités de la riposte.

ACP 


(GTM/TH/Yes)