Des hommages ont été rendus à Jean Kabasele Yampanya alias Pépé Kallé, mercredi, par ses familles musicale et biologique, au cimetière de la Gombe, à Kinshasa, par le dépôt des gerbes de fleurs devant sa tombe, à l’occasion du 20ème anniversaire de sa disparition.

Les compagnons et anciens musiciens de l’orchestre Empire Bakuba, présents à cette cérémonie, à l’instar de Matolu Mbizi Daudet alias Papy Tex, Dilu Dilumona, « Biya chante » et tant d’autres se sont souvenus de leur ami dans la douleur.

C’est le cas, particulièrement, de Papy Tex qui a indiqué que Kabasele Yampanya reste et demeure un modèle à suivre pour les générations futures au vu des œuvres de qualité qu’il a léguées et surtout à cause de ses qualités de rassembleur.

Après le cimetière de la Gombe, la délégation s’est rendue à la « Place des artistes », au rond-point Victoire, dans la commune de Kalamu, où la veuve de Pépé Kallé, Pauline Ndekani, Papy Tex et Dilu Dilumona ont procédé au  dévoilement de la plaque portant le nom de l’artiste disparu.

Pour rappel, Pépé Kallé est décédé le 28 novembre 1998. Artiste-compositeur kinois de la commune de Barumbu, il a  grandi dans une famille de 15 enfants dont 8 garçons et 7 filles.

En 1968, Jean Kabasele Yampanya monte dans cette commune une formation musicale éphémère dénommée African Choc au sein de laquelle on retrouve Matolu Daudet, son ami d’enfance.

Il quitta la terre des hommes au moment de la sortie de l’album « Cocktail » contenant la chanson-culte « Mutualité Saint Paul ».

ACP


(BTT/PKF)