Le président de la République, Joseph Kabila Kabange, celui-là même qui, en créant Congo Airways, l’avait assigné l’objectif de transporter les Congolais d’une manière digne, au parfum que la compagnie nationale a été plébiscitée par l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) « meilleure Compagnie de l’année 2017 », grâce aux meilleurs performances réalisées, ne s’est pas empêché de féliciter les cadres et agents.

A partir d’aujourd’hui 04 décembre 2018, Congo Airways lance la ligne Kinshasa-Douala-Cotonou. Et ce, pour permettre aux Congolais et à ceux qui ont choisi la Rdc comme leur seconde patrie, de voyager dans de bonnes conditions et d’être épargnés d’aller passer nuit dans des pays lointains.

Au siège de la compagnie nationale, Congo Airways, le Directeur générale de cette compagnie, Désiré Balaziré a réuni la presse, afin de lui livrer un message  important. C’était en présence des cadres et agents du transporteur national.  

Ce message s’articule sur trois points. Le premier, à l’en croire, est le message de félicitation que le président de la République, Joseph Kabila Kabange a adressé à l’endroit de tous les agents et cadres de Congo Airways pour les performances qu’ils ont réalisées au cours de l’année 2017 et qui ont fait que  l’entreprise soit primée et ait un prix de meilleure compagnie dans la catégorie de meilleure performance pour l’ l’Association des compagnies aériennes africaines (AFRA) qui est  l’Association des transporteurs aériens africains.

« Le chef de l’Etat est très content et il nous encourage, parce que quand il a décidé de créer cette compagnie, c’était pour transporter les Congolais d’une manière digne et il a trouvé que la compagnie travaille selon le cahier des charges qu’il avait établi », a précisé le Dg Désiré Balaziré, qui n’a pas manqué d’ajouter que la valeur ajoutée pour ce prix, ça consiste à témoigner aux yeux de tous ce que la compagnie a réalisé, mais aussi encourager tous les travailleurs à continuer à réaliser des grandes performances.

Le deuxième message donné par le Directeur général, c’est le fait que lors de l’Assemblée générale de l’AFRA, qui a réunie plus de quatre cent cinquante délégués qui appartiennent aux différentes industries aéronautiques basées en Afrique et en Europe, Congo Airways a été élu par ses pairs au poste de premier vice-président de cette association au niveau africain.

C’est un motif de fierté que la compagnie après trois ans de se retrouve à ce niveau. Et ce, lorsqu’on sait que l’AFRAA permet de réunir les compagnies aériennes les plus importantes pour aborder les questions et chercher les solutions adéquates aidant à développer à court et à long terme le secteur du transport aérien dans le continent africain.

Comme on peut bien s’en rendre compte, ce qui arrive à Congo Airways n’est pas un fruit du hasard, mais la conséquence d’un travail bien fait. Tenez ! La compagnie nationale vient de réaliser trois ans depuis ses opérations. Et avant deux ans, elle passée l’audit IOSA, l’audit mis en place depuis 15 ans, pour qu’on arrive à savoir si une compagnie fonctionne selon les standards et ce sont ces standards auxquels Congo Airways a été soumis et sur cette base, elle est devenue membre effectif de IATA.

A ce niveau-là, il n’y a pas de lobbying ou l’argent, mais le fruit d’un travail mérité. « Hier quand la compagnie avait commencé, personne ne pouvait imaginer qu’on pouvait réaliser de bons résultats. Aujourd’hui, nous devenons une référence en Afrique. Ceci pour montrer qu’avec la volonté, il est possible de réaliser beaucoup de résultats. On ne peut pas avoir une compagnie sans une Autorité de l’aviation civile », dit-il.

Pour un vol direct Kinshasa-Douala-Cotonou 

Troisièmement, M. Désiré Balaziré a annoncé le lancement aujourd’hui de la ligne Kinshasa-Douala-Cotonou. Entre-temps, Congo Airways travaille pour  que rapidement il puisse desservir Bangui et Bujumbura, également Abidjan.

« Nous sommes en train de voir comment faire profiter les passagers qui viennent de Lubumbashi, ce qui va permettre à ce que les Congolais et les étrangers qui sont établis au Congo, pour aller à Cotonou, ils n’ont plus besoin d’aller passer nuit dans les pays lointain. Et ce, parce que la compagnie est fiable sur le plan de la sécurité. Ensuite, elle offre 50 Kgr aux passagers. Les commerçants ont besoin d’amener les bagages, en plus d’autres avantages. Le leadership de Congo Airways promet de mettre un programme de fidélité pour les gens qui voyagent et comme cela se fait ailleurs », explique-t-il.

Il a aussi rappelé que quand la compagnie a commencé, il nous avait été assigné de desservir 14 aéroports. D’ici la fin de l’année, nous comptons desservir l’aéroport de Kolwezi, lorsque nous aurons les deux avions qui sont en check chez Ethiopian Airways. Il y a des besoins depuis le découpage des provinces, de les desservir. Mais pour que nous puissions aller quelque part, il faut que les aéroports soient aux normes. Et ça, c’est le travail de la RVA.

En termes des défis, il explique que depuis l’année dernière, quand nous avons eu une demande accrue, nous n’avons pas manqué de prendre des avions en location. Pour augmenter la flotte, soit on peut acheter les avions, si on a les moyens ; soit prendre des crédits à la banque, prendre les avions en leasing pour une location simple, ou avec financement, dans l’objectif de garder ces avions aux termes du loyer. Pour ce qui concerne Congo Airways, nous travaillons sur des solutions avec nos différents loueurs pour avoir des avions à garder pendant longtemps.

JMNK/L’Avenir 


(BT/Rei/Yes)