Les pluies diluviennes qui se sont abattues durant les journées de samedi et dimanche puis dans la matinée de lundi, à Kinshasa, a causé de nouvelles têtes d'érosions et la coupure de certaines routes de la capitale, a constaté l'ACP, au terme d'une ronde dans quelques communes.

Dans la catégorie d'érosions, il y a notamment l'apparition d'une nouvelle tête d'érosion au quartier Kinkole dans la commune de N'sele, qui a emporté une maison en chantier, aux quartiers Wangu et CEBO dans les communes de Ngaliema et de Mont-Ngafula, les habitants ont noté de nouveaux cas, dus au manque des caniveaux dans les avenues.

A ce bilan s'ajoute aussi le cas des têtes d'érosions dans la commune de Selembao, au quartier Kitokimosi, qui s'enfoncent davantage à cause de la pression des eaux de pluies et l'absence des collecteurs. En outre, on a enregistré des routes coupées, dans les communes Ngiri-Ngiri, Bumbu, Kalamu, Limete et Lemba, dues pour la plupart aux inondations.

A la commune de Ngiri-Ngiri au quartier Saïo, les habitants évoquent la coupure des avenues internes et des murs des clôtures des maisons effondrés, tandis qu'à Lemba au quartier Livulu, les usagers de transport en commun ont signalé la coupure de la route Kindele, à la hauteur de l'Université de Kinshasa. Il y a lieu de signaler également des cas d'inondations aux quartiers Debonhome dans la commune de Matete, ainsi que Ndanu à Limete.

En effet, des familles entières ont dues abandonner leurs domiciles pour se refugier dans des quartiers voisins afin de se mettre à l'abri des eaux de pluies qui ont envahi leurs maisons. Certains Kinois, interrogés à ce propos, ont attribué ces dégâts au débordement d'immondices dans 
les rues et les rivières, ainsi qu'aux constructions anarchiques dans les zones interdites.

ACP 


(ROL/TH/GW/Yes)