L’Organisation non gouvernementale (ONG) Personnes synchronisées pour le développement social (PSDS), a sensibilisé, mardi, les étudiants de l’Institut supérieur pédagogique catholique (ISPC) dans la commune de Lemba, à la lutte contre le cancer du sein et du col utérin, ainsi qu’à la prévention de cette pathologie qui ruine la vie de la femme et de la jeune fille congolaise.

Placé sous le thème « Stop au cancer du sein et du col utérin en RDC», cette sensibilisation vient répondre à l’une des missions spécifiques de l’ONG, celle d’éduquer et de sensibiliser les populations à lutter contre des pandémies ou maladies mortelles tels que le paludisme, le VIH/Sida, les IST, le Cancer et autres.

Le président de PSDS, David Bambedi, a indiqué que cette question préoccupe son organisation, par le fait que le cancer du sein et du col utérin est un fléau qui met la vie de la femme en danger. Pour atteindre des résultats escomptés, il a sollicité l’appui matériel et financier des autorités compétentes et l’implication du gouvernement de la RDC dans la démarche cruciale qu’entreprend son organisation au bénéfice des femmes congolaises.

Par ailleurs, il a déploré le manque des matériels devant permettre le dépistage du cancer du sein et du col utérin pendant cette sensibilisation. Jusqu’à présent, PSDS  procède uniquement à la consultation du cancer du sein, a précisé M. Bambedi.

Cette ASBL organise depuis 2014, une sensibilisation aux méthodes de lutte et de prévention contre le cancer du sein et du col utérin en milieu scolaire, ecclésiastique et au sein des ONG. En 2018, l’ONG Personnes synchronisées pour le développement social a reçu l’autorisation de la sous coordination provinciale des écoles catholique de Mont Amba pour réaliser cette sensibilisation dans toutes les écoles catholiques de sa juridiction.

ACP


(Milor/GTM/PKF)