Le vice-ministre du Plan, suivi de la révolution de la modernité, Yohanan Kephas Zekpele a plaidé mercredi, au lycée Dr Shaumba à Kinshasa pour l'appui et la promotion du volontariat en RDC, en vue d'en faire un symbole de solidarité entre les humains et nations, au cours de la célébration de la journée mondiale du volontariat 2018, placée sous le thème: « les volontaires construisent les communautés résilientes ».

Le Vice-ministre, Yohanan Zekpele, a fait savoir que le volontariat est un atout d'une stratégie visant entre autres la lutte contre la pauvreté, le développement durable, la paix, la prévention de gestion catastrophe ainsi que l'intégration sociale. Il a indiqué que les activités du volontariat apportent une précieuse contribution au développement économique et social dont bénéficie l'ensemble de la société. Et le ministère du Plan s'est engagé dans le processus de redynamisation du secrétariat national du volontariat qui consiste à la validation de la politique nationale et du volontariat avec l'assistance technique et 
financière du PNUD.

Pour le représentant résidant a.i de Programme des Nations Unies au développement, Laurent Rudasingwa, (PNUD), le volontariat désigne tout acte individuel non lucratif et non rémunéré, accompli sans but de carrière pour le bien du voisin, de la communauté ou de l'ensemble de la société. Conscient de l'apport essentiel du volontariat au sein de nos sociétés, l'organisation des Nations Unies a créé en 1971 le programme des volontaires des Nations Unies, agence dédiée entièrement à la mobilisation et placement des volontaires au sein des Nations Unies à promouvoir le volontariat par diverses initiatives dont l'appui aux Etats membres à développer des politiques en lien avec le volontariat.

M. Laurent Rudasingwa a exhorté à examiner tous les moyens d'inciter davantage de personnes, représentant les groupes les plus variés de la société, notamment les jeunes, les personnes âgées, les personnes vivant avec handicap et les membres des minorités, à participer à des activités bénévoles, en s'efforçant de faciliter la participation active de groupes au bénévolat.

Le secrétaire national, Fabien Hontang Mimbo a salué la célébration de cette journée tout en indiquant que c est l'occasion d'apprécier et d'encourager le travail et les initiatives des volontaires à travers le monde, mais aussi de projeter les actions futures à mener pour un monde meilleur.

Il a souligné que grâce à l'appui du ministère de Plan que cette structure prend forme. Toutefois, il y a encore des défis majeurs à relever pour que la redynamisation du volontariat soit effective. Il s'agit notamment de la mise en place d'un cadre juridique et réglementaire pour la reconnaissance et l'intégration du volontariat dans les programmes de développement et d'assistance humanitaire dans les initiatives du secteur privé et dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises. La cérémonie s'est clôturée par la remise de brevet aux participants de différente formation organisée.

Les Nations Unies salue l’engagement de 461 volontaires 

La représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU en RDC, Mme Leila Zerrougui a, dans son message à l'occasion de la célébration de la Journée internationale des volontaires (JIV), salué l'engagement de 461 volontaires des Nations Unies qui offrent leurs compétences et leur énergie afin de soutenir des organisations et institutions œuvrant pour la paix et le développement.

Le porte-parole de l'équipe-pays des Nations Unies, Joseph Mankamba qui a lu ce message mercredi, lors de la conférence de presse bimensuelle, a indiqué que cette Journée est célébrée le 5 décembre de chaque année et, est placée sous le thème: « les volontaires pour bâtir des 
communautés résilientes ».

Selon le porte-parole, il se dégage de ce thème que les volontaires aident à construire des communautés résilientes en donnant aux populations les moyens de faire face aux catastrophes naturelles, à l'instabilité politique, aux chocs économiques et aux autres pressions qu'elles subissent.

Il s'agit de mettre en évidence le rôle crucial des volontaires comme moteur du changement positif au sein des communautés et par les communautés, a-t-il dit.

Joseph Mankamba a également fait savoir que la cheffe de la mission onusienne souligne dans son message, le rôle moteur que jouent les volontaires des Nations Unies dans la promotion des objectifs de développement durable afin de bâtir un monde meilleur.

Dans son message, Mme Leila a fait remarquer que le volontariat est un élément-clé de la pérennité du développement, avant d'ajouter que les organisations de volontaires sont des vecteurs de l'engagement civique et elles servent d'intermédiaire entre les initiatives institutionnelles et les communautés au niveau local. « Quand les institutions achèvent leur mandat, les volontaires restent », a-t-elle dit.

Par ailleurs, la Journée internationale des volontaires représente une opportunité unique pour les volontaires et leurs organisations respectives de présenter leurs contributions à la paix et au développement durable par la réalisation des activités visant à servir les communautés sur leur lieu d'affectation, notamment à Kinshasa, Goma, Uvira, Kananga, Bukavu et Lubumbashi.

Le programme des volontaires des Nations Unies, a dit Joseph Mankamba, organise des activités relatives à la célébration de cette journée depuis le 30 novembre dernier, elles vont se poursuivre jusque le 12 décembre. Aujourd'hui, des activités commémoratives sont prévues à travers le pays notamment, à Goma, Kinshasa, Uvira, Bukavu, Kananga et Lubumbashi.

La commémoration de la JIV se clôture le 12 décembre par la ville de Mbandaka, dans la province de l'Equateur, où les volontaires des Nations Unies vont organiser une session d'information pour sensibiliser les communautés sur les notions de vivre ensemble et l'acceptation de l'autre dans ses différences, indique-t-on.

ACP 


(GTM/Rei/GW/Yes)