La Fondation Elisabeth Glaser pour la lutte contre le Sida pédiatrique (EGPAF), a lancé mercredi au quartier Pakajuma dans la commune de Limete, la campagne de sensibilisation et de dépistage  volontaire de « l’autotest du VIH » en faveur des populations clés dont les hommes ayant les rapports sexuels avec les hommes (HSH), dans le cadre de la trentième Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA (JMS-2018) célébrée le 1er décembre.

Prenant la parole au nom du directeur pays de cette Fondation, le directeur technique et de la recherche d’Elisabeth Glaser, le Dr Aimé Loando Mboyo a remercié le ministère de la Santé de la RDC pour son accompagnement aux actions de cette Fondation, qui œuvre depuis 2003 dans la lutte contre le VIH/ sida  dans le pays.

Pour le Dr Loando Mboyo, les interventions de la Fondation Elisabeth Glaser visent à éliminer le Sida pédiatrique (au niveau des enfants). Il a rappelé que la Fondation est intervenue à Kinshasa dans onze zones de santé incluant la commune de Limete.  « Depuis notre présence en RDC, nous avons réalisé plus de trois cent mille (300.000) dépistages et nos programmes ont permis d’identifier huit mille neuf cent cas positifs (8.900) qui sont sous traitements dans nos structures et centres de santé,  la Fondation étant impliquée dans le dépistage », a-t-il indiqué.

Selon lui, cette campagne est une réponse aux cris des autorités et s’inscrit dans le cadre du thème de la JMS qui « exige à tout le monde de connaitre son statut », en vue d’encourager le dépistage et vaincre le VIH.

L’introduction de l’autotest constitue notre réponse aux cris des autorités, a-t-il dit, ajoutant que si le résultat est positif, il faut aller au centre pour la confirmation du test car l’autotest est un examen d’orientation et non de confirmation.

De son coté, le Dr Samuel Mangala de la Fondation a exposé sur le VIH/sida et le dépistage volontaire avec le kit d’autotest du VIH. Il a présenté les avantages de cet outil constant, notamment rendre responsable la personne, atteindre les personnes difficiles, permettre d’accéder facilement au dépistage et faciliter la discrétion.

Cette cérémonie a connu la participation de plusieurs personnalités dont le bourgmestre de la commune de Limete, Me Douglas Kulu Numbi, le médecin chef de zone de Limete, des cadres du programme national multisectoriel de lutte contre le sida (PNMLS) et du programme national de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles (PNLS-IST) et des pairs éducateurs ainsi que des HSH et d’autres invités.

ACP


(Rei/GTM/PKF)