Parmi les raisons du report, l’épidémie d’Ebola, l’impression des bulletins qui doivent être reconfigurés selon les circonscriptions et l’incendie de l’entrepôt à Kinshasa le jeudi 13 décembre dernier, incendie qui a consumé plus de 8.000 machines à voter destinées aux bureaux de vote de la ville province de Kinshasa.

Toutes ces contraintes mettent la CENI dans l’incapacité technique d’organiser les élections à la date prévue dans le calendrier.

Avant d’annoncer ce rapport, Corneille Nangaa a pris contact le même jeudi 20 décembre au Palais du peuple avec les candidats à l’élection présidentielle pour leur annoncer que la CENI était techniquement dans l’incapacité d’organiser les élections le 23 décembre.

Des sources fiables ont rapporté à Digitalcongo.net que les trois candidats en vue, en l’occurrence Emmanuel Ramazani Shadary (FCC), Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi (CACH) et Martin Fayulu Madidi (Lamuka) ont dépêché à cette réunion leur représentant tandis que d’autres candidats comme Théodore Ngoy, Seth Kikuni, Noël Tshiani, Marie-Josée Ifoku, pour ne citer que ceux là, ont pris part à cette réunion.

Théodore Ngangu/MMC


(TN/Yes)