L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE annonce en couverture que les élections dans les circonscriptions de Béni, Butembo et Yumbi sont reportées au mois de mars 2019. Selon le bulletin quotidien, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a reporté la tenue des élections du 30 décembre 2018 au mois de mars 2019, dans les circonscriptions électorales de Béni, Béni ville et de Butembo ville, dans la province du Nord-Kivu ainsi que de Yumbi, dans la province de Mai-Ndombe, selon une décision du président de la CENI, Corneille Nangaa, transmise mercredi à l’ACP.

Les élections pour ces circonscriptions feront l’objet d’un calendrier spécifique, précise la décision, citée par l’AGENCE. Il ressort du même quotidien que selon la centrale électorale, le report des élections dans les trois circonscriptions  du Nord- Kivu se justifie pour des raisons de la persistance de l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui continue de sévir dangereusement dans cette partie de la République ainsi que la menace terroriste qui y plane avec des actes criminels récurrents perpétrés par des bandes  et milices armées.

A Yumbi, précise la source, le déplacement massif des populations, la destruction de tous les matériels et documents électoraux, le pillage des entrepôts et installations de l’antenne de la CENI dus aux conflits interethniques survenus dans la nuit du 14 au 15 décembre 2018 dans ce territoire sont à la base de ce report, ajoute L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE.

FORUM DES AS titre à son tour, Présidentielle : pas de vote pour près de 2 millions d’électeurs de Beni, Butembo et Yumbi. Selon le quotidien de Limete, près de deux millions d’électeurs issus des villes de Beni et de Butembo, dans le Nord Kivu et du territoire de Yumbi, dans la province du Maïndombe, ne voteront pas lors des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, prévues ce dimanche 30 décembre.

C’est ce qui ressort de la décision n°55 de la Ceni, précise FORUM DES AS, publiée hier mercredi 26 décembre. Cette décision portant révision du calendrier électoral a été prise après concertation avec les parties prenantes, souligne la Centrale électorale.

De son côté, L’AVENIR indique à sa Une que suite à l’insécurité et au virus Ebola, Beni, Butembo et Yumbi, les scrutins sont renvoyés en 2019. Selon le quotidien de l’avenue Bas-Congo, la situation sécuritaire et sanitaire à Beni, Beni-ville et Butembo dans la province du Nord-Kivu, ainsi que les incidents meurtriers survenus dans la nuit du 14 au 15 décembre 2018 dans le territoire de Yumbi, en province de Maï-Ndombe l’ont emporté sur la détermination de Corneille Nangaa, président de la Ceni, d’organiser les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, le 30 décembre 2018 partout dans le pays.

Ainsi, poursuit le quotidien, la Ceni, après consultation des parties prenantes a décidé de renvoyer ces scrutins au mois de mars 2019. Selon le confrère, les activités ont été paralysées au centre-ville de Butembo mercredi après l’annonce du report des élections dans les villes de Butembo et Beni ainsi que dans le territoire de Beni.

Pour sa part, AFRICANEWS révèle en sa manchette que Nangaa remanie son calendrier et titre : élections, nouvelles dates clés. Pour le tabloïd, la Ceni fait savoir que les élections directes dans les circonscriptions de Beni, Beni-ville, Betembo-ville et Yumbi sont reportées en mars 2019.

Les résultats provisoires des élections du dimanche 30 décembre 2018 seront annoncés le 6 janvier et les résultats définitifs seront attendus le 15 janvier. La cérémonie de prestation de serment est fixée le 18 janvier 2019, précise ce journal.

Beni-Butembo : Mova avait prévenu Nangaa, titre AFRICANEWS à sa vitrine. Selon le journal, à cause de l’insécurité grandissante, les élections n’auront pas lieu dans les villes et territoires de Beni et Butembo dans la province du Nord-Kivu. Ce report était prévisible car, note AFRICANEWS, Henri Mova Sakanyi, vice-premier ministre en charge de l’Intérieur et sécurité avait averti, depuis le 17 décembre courant, le président de la Ceni, Corneille Nangaa sur la situation sécuritaire et sanitaire préoccupante dans la région de Beni-Butembo au Nord-Kivu.

Raymond Okeseleke/Corneille Kinsala/MMC


(ROL/CKS/PKF)