L’initiateur et responsable du collectif Mwana Tshangu Slam « Mwatshaslam », Youssef Brahn a révélé samedi, lors d’une soirée de slam organisée au collège Bonsomi dans la commune de Ndjili, la détermination de sa structure à promouvoir les activités culturelles du domaine littéraire dans le district de Tshangu, à Kinshasa.

Il a fait savoir que le collectif « Mwatshaslam » compte faire cette promotion en se servant du slam et de l’art poétique, afin d’attirer les différents publics, notamment les jeunes, qui, d’après une étude menée par sa structure, ne s’intéressent pas aux activités littéraires, en dehors de la musique et de  l’art plastique.

C’est dans ce cadre, a précisé Youssef Brahn, que le collectif « Mwatshaslam » a organisé cette soirée de slam, annonçant que plusieurs autres manifestations de même envergure vont se ternir en début d’année 2019, en vue également de marquer la présence de cette structure dans cette partie de la capitale.

Ce sont entre autres les concours scolaires de poésie, des spectacles de slam, des ateliers virtuels d’écriture et déclamation des poèmes ainsi que la préparation d’un single « Mwatshaslam » dédié à diverses formes de slam et de poésie.

S’agissant particulièrement des concours scolaires, M. Youssef Brahn a confié que les meilleurs slameurs retenus bénéficieront d’une formation, avant d’intégrer ce collectif qui compte actuellement 50 membres, dont des jeunes âgés entre 17 et 25 ans. Les critères de sélection sont notamment la capacité de bien déclamer devant le public et l’esprit de collaboration, a-t-il signalé.

ACP


(BTT/PKF)