Une campagne électorale déguisée est observée dans les médias audiovisuels fonctionnant à travers la ville de Mbuji-Mayi, depuis la fin de cette phase décrétée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), constate l’ACP.

En effet, certains candidats propriétaires des médias audiovisuels s’arrogent le droit de poursuivre avec des messages de campagne et des incitations à la haine et à la violence. Aussi, organisent-ils des activités philanthropiques avec des messages camouflés de campagne électorale, sans tenir compte des instructions de la CENI, institution organisatrice des élections en RDC.

Si les rassemblements populaires ont diminué, il y a lieu de noter que des réunions dites de réorganisation des états-majors des partis et regroupements politiques sont régulièrement tenus dans les différents quartiers, causant ainsi de l’intolérance politique avec des attaques des fois meurtrières.     

Le mardi dernier, un jeune sympathisant du Front commun pour le Congo (FCC), a été copieusement rossé dans la commune de Muya, par des jeunes de l’opposition, après avoir découvert qu’il fleuretait avec les partis de la majorité présidentielle.

ACP


(BT/GW/Yes)