Selon Néhémie Mwilanya Wilondja, l’échec de cet appel démontre à suffisance que l’opposition n’est pas en mesure de gagner les élections en République Démocratique du Congo.

“L’échec cuisant de l’appel à la ville morte d’aujourd’hui par la coalition politique LAMUKA confirme ce que d’aucuns savaient déjà depuis des lustres : l’Opposition congolaise n’a aucune légitimité en RDC, faute de crédibilité, de programme et d’autonomie. Elle ne peut pas gagner des élections dans ce pays. N’en déplaise aux officines de Genève et de Nairobi qui la phagocytent, au mieux des intérêts clairement identifiés aujourd’hui”, a indiqué le directeur de cabinet du chef de l’État.

Pour rappel, la coalition de l’opposition LAMUKA dont Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu sont les principaux leaders, avait appelé la population congolaise dans son ensemble à observer une journée ville morte vendredi 28 décembre pour protester contre le report des élections à Beni, Butembo et Yumbi.

Un mot d’ordre qui n’a pas été visiblement suivi car la population a vaqué librement à ses occupations et les activités socio-économiques se sont déroulées normalement d’après le constat fait sur terrain par nos reporters.

7sur7.cd 


(DNK/Yes)