La surveillance épidémiologique de la maladie à virus Ebola aux points d’entrée a adopté une nouvelle stratégie par rapport au nouveau plan de riposte contre cette épidémie, mis en place par la coordination de lutte contre la maladie à virus Ebola en RDC, rapporte le ministère de la Santé dans un communiqué parvenu vendredi à l’ACP.

Selon la source, cette nouvelle stratégie consiste à faire fonctionner les points d’entrées 24/24 heures avec l’accompagnement des services de sécurité. La surveillance aux points d’entrée a déjà identifié 7 points d’entrée prioritaires (OPRP, Kanya bayonga, Mukulia, Kasindi Foner, Foner Komanda, le pont Ituri et Mabakese), dont 4 implémentent déjà le screening 24/24 heures avec l’accompagnement de la police. Il s’agit de OPRP, Kanyabayonga, Mukulia et Kasindi Foner.

Le ministère de la Santé note que tous ces points prioritaires, qui font partie intégrante des 77 points d’entrée fonctionnels, sont des points de contrôle sauf Fonner Kasindi qui est un point d’entrée. Ces points prioritaires seront accrus plus tard sur base du flux migratoire et de l’expansion de l’épidémie.

La nouvelle stratégie et la croissance par rapport aux personnes qui refusent le screening, qui est en train de diminuer partant de 9% à 1% en moyenne, ont permis d’améliorer la surveillance aux points d’entrée qui a déjà atteint plus de 30 millions de voyageurs screenés. Le screening aux points d’entrée vise l’arrêt de la circulation ou de la propagation du virus Ebola d’un milieu à un autre.

Ainsi, les services aux points d’entrée procèdent à l’observation humaine pour détecter des voyageurs présentant des signes cliniques liés à la maladie à virus Ebola, utilisent le prélèvement des températures pour détecter des personnes avec plus de 38° et enregistrent tous les voyageurs afin d’identifier le lien épidémiologique qu’il y a entre son milieu de départ et son milieu de destination. «Une fois qu’une personne répond à la définition des cas, elle est considérée comme alerte et automatiquement, elle est placée en isolement pour une investigation. Si l’investigation valide ce cas, il est transféré au Centre de traitement d’Ebola pour approfondir l’investigation par des analyses biologiques ou de laboratoire», souligne la source. Les points d’entrée sont des routes qui mènent vers un autre pays, tandis que le point de contrôle se situe à l’interne entre les agglomérations, signale-t-on.

ACP 


(DNK/TH/Yes)