Mme Gisèle Tshilengi a organisé, samedi à la grande Halle de l’Institut français de Kinshasa(IFK), situé dans la commune de Gombe, un concert du groupe Afrika Opera pour illustrer la présence de la RDC à l’ère de la mondialisation.

Elle a indiqué que cet ensemble offre des spectacles métissés, reprenant notamment la musique classique, le théâtre congolais ainsi que la danse « rumba ».

En plus, a-t-elle renchéri, un artiste ne doit pas être statique, car en raison de certains événements culturels internationaux auxquels il est convié, c’est important de revenir dans le pays pour puiser dans diverses sources artistiques.

L’artiste Tshilengi a énuméré certaines sources artistiques auxquelles elle fait recours, notamment pour le volet classique, l’Institut national des arts (INA) et la musique religieuse, et pour le volet art dramatique et la danse, elle se réfère à la musique folklorique et la « rumba ».

Plusieurs titres ont été exploités au cours de cette festivité culturelle, accompagnée par l’orchestre Kimbanguiste, et cette activité s’inscrit en prévision du Festival musical prévu du 11 au 19 février courant au Centre Wallonie Bruxelles à Kinshasa.

ACP


(TH/BTT/PKF)