Des matériels des pêches ainsi que des moustiquaires imprégnées d’insecticide, des filets mono-fil amans, le filet sain appelé communément « Dian » ont été détruits et incinérés le week-end dernier à Kasenyi, au bord du Lac Albert, en Ituri.

Selon le ministre provincial de l’Agriculture, pêche et élevage, ces filets prohibés ont été saisis auprès des pécheurs en pleine action sur le Lac Albert, cette opération vise à faire respecter l’arrêté du gouverneur de province sur la réglementation de pêche et croitre la production des poissons.

De son côté, Dieudonné Lonema, a souligné qu’il a été décidé la sortie définitive de Lac Albert des filets appelés Ndia destructeurs de l’écosystème, son usage est désormais interdit, une décision unanime.

Il a, par ailleurs, indiqué que ce filet Ndia est le plus grand destructeur du lac, car il ramasse tous les poissons, toute sorte de plantes aquatiques qui se trouvent dans le lac. Il détruit donc tout ce qui est source aloétique dans le lac. Un type de filet dont l’interdiction date de plus de 20 ans. L’arrêté interdisant l’usage de ce filet a été signé en 1988 par le gouverneur Yagi.

Les membres du comité des pécheurs exigent une application rigoureuse de cette loi, même aux réfracteurs qui, selon eux, occupent illégalement la zone.

Sylvie Meta/MMC


(SM/DNK/Yes)