L’autorité provinciale a salué la levée de la mesure qui suspendaitles visites touristiques, une preuveque la situation sécuritaire s’améliore progressivement dansles aires protégées. « La reprisedes activités touristiques est labienvenue pour des retombéesdirectes et indirectes par le faitqu’en plus des recettes dans lecompte du trésor public, lesactivités connexes vont devoir êtreboostees» Selon des sourcesproches du conservateur du parc,Emmanuel De Merode, lespremiers touristes sont déjà sur leslieux depuis vendredi pour visiterles légendaires gorilles des montagnes.

Des convois sont organisés pour accompagner lestouristes jusqu’à destination duvolcan Nyiragongo pour visiter desgorilles dans le secteur deMikeno,situe a moins de 35 Km de Goma.Cet accompagnement, affirmentces sources, est une garantie de sécurité que les responsables duparc donnent aux touristes du fait que le parc était ferme a cause de la présence de groupes armes Ces derniers, ont-elles ajouté, sont à ce jour presque anéantis , grâce à la traque de Forces armées de laRépublique Démocratique du Congo (FARDC), dans le cadre de l’opération « sokola » ou « nettoyer », Les activités touristiques dans le parc national des Virunga avaient été suspendues au mois de mai 2018sur décision de l’Institut congolaispour la conservation de la nature(ICCN) à la suite de larecrudescence de l’insécurité dansce site du patrimoine mondial.

Peu avant cette décision, des touristesbritanniques étaient tombes dansune embuscade avant d’êtrelibères quatre jours plus tard dansla région de Kibumba et une Eco-garde avait perdu la vie dans cetincident malheureux. Le parc desVirunga a été classe au patrimoine mondial de l’Unesco en 1994 et ila souvent été ferme du fait desattaques de groupes armé néspour la plupart du chaos déclenche dans la zone des Grands lacsaprès la guerre civile de 1994 auRwanda» Depuis sa réouverture en2014,le parc a déjà accueilli plusde 17 000 visiteurs et enregistreune perte d’environ 176 rangersdue au trafic illicite des produitsfauniques et du bois. Cree en1925, le parc des Virunga est laplus ancienne aire protégée d’Afrique. Il s’étend sur unesuperficie de 790.000 hectares etabrite de nombreuses espèces fauniques dont les gorilles desmontagnes et les okapis. Lesactivitéstouristiques génèrent un bénéfice annuel de plus de 5 millions de dollars. La réouverture du parc s’annonce donc comme bonne nouvelle pour, les agents et même les populaires riveraines.

ACP


(ROL/Milor/Yes)