Le Centre de traitement de la maladie à virus Ebola (CTE), situé dans la zone de santé de Butembo, dans la province du Nord-Kivu, a été incendié hier mercredi 27 février, en début de la soirée.

L'information a été confirmée quelques minutes après par le maire de la ville, Me Sylvain Kanyamanda, joint au téléphone par les correspondants de 7sur7.cd .

Des témoins de l'événement rapportent que des inconnus ont fait une apparition brusque dans ce CTE. Ils ont créé la panique, avant de s'actionner à asperger le carburant et à mettre à feu les bureaux des équipes de riposte.

Un décès et des dégâts matériels importants

Les éléments des forces de l'ordre sont vite intervenus, renseignent les sources locales. Ils ont tiré quelques balles en l'air pour dissuader les assaillants qui n'ont pas tardé à s'enfuir dans la nature. Interrogées à ce sujet, les autorités sécuritaires locales affirment que des enquêtes sont déjà en cours afin d'établir les responsabilités et mettre la main sur les véritables auteurs du drame. Le bilan provisoire de cet événement malheureux, renseignent-elles, fait état d'un mort du côté des garde-malades, d'un véhicule et de deux motos brûlés.

Vivement la sécurité autour des CTE

Des acteurs de la société civile locale dénoncent la recrudescence des attaques ciblant les centres de traitement Ebola dans la province du Nord-Kivu. Ils attribuent cette énième attaque aux éléments Maï-maï. Suspendant ses activités dans le CTE de Katwa, à la suite des incidents survenus le 24 février dernier, Médecins sans frontières (MSF) fustige la crise de confiance observée entre les communautés locales et les acteurs de la riposte sur place. "Sans l'acceptation et la confiance des communautés, les malades et les morts d'Ebola resteront cachés et les agents de santé risqueront toujours des menaces et des agressions", a indiqué la directrice générale de MSF, Meinie Nicolai, lors de sa récente visite au Nord-Kivu. L'incendie de la zone de santé de Butembo intervient quatre jours après celle de Kirimavolamo dans la zone de santé de Katwa, dans la même ville de Butembo. Les agents de santé sur place appellent les autorités à renforcer la sécurité dans les CTE de Béni, Béni ville et de Butembo, afin de favoriser la tenue effective des élections législatives nationales et provinciales dans cette région au mois de mars prochain, conformément au calendrier de la CENI.

Orly-Darel Ngiambukulu/Forum des As


(BT/Yes)