Le vice-président de l'ASBL AGRIJE et développement, Maxime Etwanga, a appelé le gouvernement à prendre des mesures d'accompagnement en faveur de jeunes agriculteurs, vendredi au cours d'une matinée de réflexion organisée à l'intention des jeunes agriculteurs.

Placée sous le thème « Investir dans les jeunes agriculteurs pour un développement durable », cette journée de réflexion qui a connu la participation de cinquante jeunes agriculteurs évoluant au sein de cette association, vise l'amélioration de leur production.

M. Etwanga a fait remarquer que cet accompagnement consiste, en la dotation d'un site agricole en octroie des matériels agricoles, notamment des arrosoirs des semences améliorées ainsi que des tracteurs, en vue de permettre à ces jeunes d’accroître leur production.

Cette dotation en matériels rentre dans l'option levée par le gouvernement de diversifier son économie par la modernisation de l'agriculture, étant donné que les agriculteurs contribuent à l'allégement du travail des cultivateurs et à l'augmentation de la production agricole.

L'importance de l'octroi de crédit agricole

Abordant la problématique du soutien financier des agriculteurs, M. Etwanga a indiqué que l'octroi des crédits agricoles permettrait aux jeunes agriculteurs de devenir autonomes, soutenant que l'autonomisation économique est un, passage obligé pour le leadership de jeunes.

Selon lui, le potentiel économique de la RDC à savoir la terre, l'eau et d'autres ressources naturelles sont susceptibles de contribuer à l'épanouissement des jeunes qui sont l'avenir de demain.

Il a, par ailleurs, fait savoir que certains défis méritent d'être relevés pour l'éclosion des jeunes, citant entre autres, l'accès aux crédits, aux soins de santé et à l'éducation.

Quant à M. Claude Bakolo, expert au ministère de l'Agriculture, il a invité, les jeunes à mettre en place des micro-entreprises de production des intrants bio, notamment des engrais organiques, des pesticides solide et liquide, a-t-il dit, pourra les aider à améliorer leur rendement et les rendre autonomes.

M. Elongo Antoine, représentant des jeunes agriculteurs, s’est déclaré satisfait de cette initiative et a encouragé le gouvernement à multiplier des sessions de formation pour le renforcement de leurs capacités en matière de l'agriculture, considérée partout au monde comme priorité des priorités.

ACP


(ROL/Rei/GW/Yes)