Ce thème a été abordé par trois intervenants à savoir le chef de département des relations internationales de la faculté des sciences sociales, administratives et politiques, le Pr Boniface Kabanda Matanda, l’assistante du directeur général de la DGRAD ,Mme Noëlla Balengela Muamba  et la présidente de café diplomatique, l’étudiante Tshoke Nyota.

Le Pr Kabanda a à cet effet,  rappelé le sens du combat de la femme en RDC et au monde, son apport dans les institutions publiques ainsi que le contexte des instruments nationaux et internationaux liés à la parité, aux compétences égales entre l’homme et la femme dans le travail.

Il a salué la présence de la DGRAD à cette conférence permettant également de développer un partenariat université –entreprise pour la facilité des stages des étudiants de troisième graduat et deuxième licence et les emplois.

L’assistante du directeur général  de la DGRAD, Mme Noëlla Balengela Muamba a pour sa part, partagé avec les étudiantes et étudiants, l’expérience des femmes de la DGRAD, qui occupent près de 20% du personnel. Sur 30 directions de la DGRAD, elle a fait savoir que quatre directions sont dirigées par les femmes. Le vrai combat à mener pour la promotion de la femme même en milieu de travail, a-t-elle dit, c’est le travail à compétences égales et le respect des droits de cette dernière dans la société.

Bonne orientation  des jeunes filles et garçons en famille  pour éviter les inégalités

La présidente de café diplomatique, l’étudiante Tshoke Nyota, a soulevé dans les échanges la nécessité de bien orienter les jeunes filles et garçons en famille afin qu’ils bénéficient d’une éducation intégrale.

Cela permettra, a-t-elle dit, d’éviter les inégalités à la longue dans leur parcourt dans la société, soulignant que la Constitution, les différentes lois du Genre et de la parité ainsi que les instruments internationaux, ont été faits pour l’homme et la femme afin qu’ils convergent ensemble vers la parité, le genre et l’égalité des chances.

Elle a fait savoir que le café diplomatique créé au cours de l’ année académique 2017-2018, est un espace d’échanges scientifiques des étudiants des relations internationales en dehors des auditoires pour enrichir les connaissances scientifico -théoriques et pratiques.

ACP


(ROL/PKF)