Des relais communautaires et des superviseurs en charge de la sensibilisation et surveillance à base communautaire de la maladie à virus Ebola, dans les zones de santé de Goma-Karisimbi-Nyiragongo, ont envahi vendredi le sous bureau de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) à Goma pour réclamer trois mois de leurs salaires impayés, a constaté l'ACP.

Les manifestants revendiquent à l'OMS ainsi qu'au ministère de la Santé la rémunération des services rendus allant du mois de janvier à mars 2019.

Ils étaient munis des banderoles sur lesquelles étaient écrit : « Nous réclamons nos trois mois d'impayés ››, « please, OMS, no money, no job ». Selon un manifestant interrogé, il était question que chaque relais communautaire bénéficie d'un traitement journalier équivalent à dix dollars américains pour un total de 1.650 agents.

Dans un mémorandum remis au coordonnateur de la riposte contre la maladie à virus Ebola pour le compte de l'OMS/Goma, l’équipe de surveillance à base communautaire a souhaité que leurs primes soient uniquement payées par l'OMS. Les manifestants refusent fermement toute ingérence de la Société civile de la santé impliquée dans le programme de riposte contre la maladie à virus Ebola sans mandat.

Par la même occasion, les superviseurs et les relais communautaires veulent que leurs conditions de travail soient améliorées notamment par la vaccination des intervenants dans la riposte et l’approvisionnement des équipes en désinfectants, l’assurance du transport et de la communication en plus de la signature d’un contrat du travail.

A travers le même mémorandum, les manifestants ont, en outre, indiqué qu'au cas où leurs revendications ne trouvent pas d’issue favorable, ils vont passer à la vitesse supérieure en cessant des activités de surveillance à base communautaire.

Cela risque de paralyser toutes les activités de riposte et par ricochet de mettre en danger la population de la ville de Goma. Toutes les tentatives de joindre le coordonnateur de la riposte à la maladie à virus Ebola et le chef de division provinciale de la Santé afin d'avoir la version officielle n'ont pas abouti.

ACP


(Rei/GTM/PKF)