Le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a promis, dans une interview diffusée par une radio internationale, de «s'attaquer à tout ce qui avilit les citoyens congolais et contribue à affaiblir le développement de notre pays».

Au nombre des antivaleurs qu'il promet de «déboulonner », le Président de la République cite, entre autres, les brimades, la corruption devenue endémique, la gabegie financière, l'impunité, la traque des opposants.

Pour le Chef de l'Etat, il n'est pas question aujourd'hui de replonger dans les travers du passé. Toute coalition politique doit donc désormais se faire autour de cette nouvelle vision et de cette nouvelle approche qui est la sienne.

Le Président de la République a encore expliqué qu'il ne s'agit pas ici des problèmes individuels avec qui que ce soit. Il s'agit plutôt de tirer «un trait sur notre passé qui est fait de beaucoup de mauvaises choses », a-t-il dit.

"Dès maintenant, on commence une nouvelle ère et nous espérons qu'il n'y aura plus ces mauvaises pratiques du passé", a indiqué le Président Félix Tshisekedi.

Si cette nouvelle vision gène les gens, a-t-il dit, c'est qu'il s'agit «des gens malintentionnés» ou bien des gens qui pensaient que «j'allais être un Président complaisant qui allait continuer avec ces mauvaises choses du passé ».

Et le Président de la République de marteler : « je dis non, je n'accepterai pas ça. Je ne vais plus retomber dans ces travers-là ».

ACP


(ROL/Rei/GW/Yes)