Le projet d’organisation du Festival culturel de portée nationale dénommée «Yambokah», prévu du 20 juillet au 31 août 2019, se trouve actuellement à l’étape de recensement des artistes participants, a déclaré jeudi, l’initiatrice de cet événement, la chanteuse congolaise, Edwige Boalela Boluwa, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Dans le cadre de ce festival, a-t-elle indiqué, sa structure a déjà obtenu la souscription d’une trentaine d’artistes de toutes les catégories confondues et de générations différentes, désireux de vulgariser les fruits de leur créativité artistique.

Elle a signalé que plusieurs manifestations culturelles sont organisées dans la ville en prélude de cet événement, dont les derniers en date sont : «La découverte d’arts» et le festival «Bokutani», respectivement tenus en août 2018 et en janvier 2019, avec la participation des slameurs, des artistes «performeurs», des peintres, des percussionnistes et des humoristes.

Un rendez-vous des arts traditionnels et des arts émergents

Le festival « Yambokah » se veut une rencontre d’échange culturel, regroupant les artistes venus des 26 provinces du pays, de toutes les filières d’arts traditionnels et celles émergentes en RDC, dans le but de promouvoir les coutumes et les cultures de leurs contrées et de se vendre, en même temps, a fait savoir Edwige Boalela Boluwa.

Durant près d’un mois, la ville de Kinshasa va vivre dans «un mouvement culturel» caractérisé par des carnavals artistiques, des projections de films, des vernissages, des spectacles de danse, de musique, de slams, etc., avec comme contenu principal : la culture congolaise et les réalités sociales des Congolais, a expliqué la chanteuse, avant de solliciter l’appui du gouvernement pour la matérialisation de ce projet.

ACP


(BTT/PKF)