LE POTENTIEL titre à sa Une : « Primature : duel au coude-à-coude entre Kamerhe et Jean Mbuyu ». Sur la table du Président de la République, Félix Tshisekedi, le nom du prochain Premier ministre est déjà coché, indique ce journal. Et cela, suite à sa rencontre, lundi dernier, avec Joseph Kabila, autorité morale du FCC, aurait permis de faire sauter le dernier verrou. A Kisangani, Félix Tshisekedi a annoncé la nomination dans les « prochains jours » du Premier ministre.

Pour le moment renseigne ce tabloïd, deux personnalités se détachent du lot à savoir Vital Kamerhe, actuel directeur de cabinet du chef de l’Etat, et Jean Mbuyu Luyongola, le dernier conseiller spécial de Joseph Kabila en matière de sécurité.

Dans le même registre, L’AVENIR précise à sa Une, « Après l’installation du bureau définitif : Cap sur la nomination du Premier ministre ». Qu’est-ce qui bloque la désignation du Premier ministre, s’interroge ce quotidien.

Cette question revient sur toutes les lèvres, d’autant plus que le principal handicap qui empêchait la nomination d’un nouveau Premier ministre, vient d’être écarté. Maintenant, la balle est dans le camp du Président Félix Tshisekedi qui doit, en principe ce week-end, désigner le successeur de Bruno Tshibala, avance le tabloïd.

FORUM DES AS annonce le retrait de l’intérim aux ministres rebelles. «  Madiya et Ilunga déchargés de leurs fonctions d’intérimaires », titre le confrère. Le Premier ministre fait le ménage au sein du Gouvernement, écrit le journal. Déterminé à faire respecter ses instructions, Bruno Tshibala s’est résolu à sanctionner deux ministres intérimaires, devenus, selon lui, « rebelles »depuis qu’ils ont reçu l’aval de diriger des ministères supplémentaires, dont les titulaires se sont retirés pour aller occuper leurs sièges au sein de l’Hémicycle.

A en croire le confrère, depuis le mercredi 24 avril, en effet, le chef du Gouvernement a relevé de leurs fonctions Mme Astrid Madiya et Emmanuel Ilunga, contraints de céder les ministères qu’ils dirigeaient à titre intérimaire.

AFRICA NEWS revient également sur le même dossier en titrant : « Le Premier ministre sanctionne les ministres insoumis : Intérim retiré à Ilunga et Madiya ». Le feuilleton de deux ministres insoumis, Astrid Madiya et Emmanuel Ilunga, a connu son épilogue. Ils ont été évincés des ministères leur confiés à titre intérim, indique le journal. Aux Sports et loisirs, Astrid Madiya est renvoyée au profit de Jean-Pierre Lisanga Bonganga alors qu’aux Affaires foncières Tshibangu Kalala s’empare du fauteuil d’Emmanuel Ilunga, souligne ce trihebdomadaire.

Pour sa part, CONGO NOUVEAU titre : « Le ministre Modeste Bahati baisse le prix du carburant ». Fait rare, commente le trihebdomadaire, le prix du carburant connaîtra une baisse à Kinshasa. Des sources proches du Ministère de l’Economie, indique le journal, « le prix du litre à la pompe passera de 2240 à 2190 Francs congolais ». Cet acte salutaire pour la population est l’œuvre du ministre d’Etat Modeste Bahati qui assure l’intérim du ministre de l’Economie nationale.

Gisèle Mbuyi/MMC


(GM/TN/Yes)