Les activités de la riposte contre l’épidémie de la maladie à virus Ebola ont été paralysées mercredi à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, suite aux nouvelles attaques des rebelles qui ont été repoussées par les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), rapporte le ministère de la Santé dans un communiqué parvenu jeudi à l’ACP.

Selon la source, une dizaine d’assaillants ont été tués et six ont été capturés. Un policier de la ville est également décédé dans l’attaque. A cause de ce nouvel incident sécuritaire, les équipes de riposte ont limité leurs mouvements dans la ville avec un service minimum.

Depuis le début du mois de mai, poursuit le communiqué, c’est la cinquième journée consécutive durant laquelle les équipes de riposte ne sont pas en mesure de réaliser toutes les activités de riposte nécessaires à Butembo telles que la recherche active des cas dans la communauté, la vaccination et les enterrements dignes et sécurisés.

Le triage du centre de santé de Masiki dans la zone de santé de Katwa a été incendié  mardi 07 mai courant, rappelle la source. Le ministère de la Santé  signale qu’un agent de l’équipe des enterrements dignes et sécurisés a été  également assassiné à Vuhovi dans la nuit du 7 au 8 mai 2019. C’est dans cette zone de santé que l’infirmier titulaire de l’aire de santé d’Isonga avait été kidnappé et tué en février dernier, rappelle-t-on.

ACP


(DNK/Milor/GW/Yes)