L’Autorité  de régulation et de contrôle des assurances (ARCA) vient de se doter de ses 13 (treize) premiers officiers de police judiciaire (OPJ) qui ont prêté serment le week-end devant le procureur de la République près le tribunal de grande Instance, Yves Mwepu Ilunga, au siège de cette entreprise, a appris lundi l’ACP de cet établissement public.

Selon la source, ces officiers auront pour mission d’accompagner l’Officier du ministère public dans la recherche des infractions, de rassembler des preuves et de déférer devant l’autorité compétente tous les infracteurs.

La source a indiqué que le procureur de la république a insisté  sur les valeurs que devraient incarner ces Officiers de police judiciaire. Ces derniers devront être loyaux envers les institutions de la République, intègres et l’impartiaux dans les actes qu’ils auront à poser.

«Vous devez avoir une bonne qualité rédactionnelle et une bonne connaissance de la procédure et de la loi pénale ainsi que du droit en général. Vous devez être pertinent, disponible et réactif. L’humanisme doit vous accompagner dans les actes que vous allez poser. Le sens d’analyse et de synthèse devrait vous habiter » a dit M. Mwepu.

La prestation de serment de premiers officiers de police judiciaire à compétence réduite, précise la même source, répond à la nécessité pour l’ARCA de disposer des analystes contrôleurs assermentés, capables de permettre à cette structure de régulation de mieux accomplir ses missions.

Pour le directeur général de l’ARCA, Alain Kanyinda, la mission des contrôleurs de l’ARCA consiste aussi à assurer la protection des assurés en veillant à la solvabilité permanente des opérateurs d’assurances, avant d’ajouter qu’il est important que les opérateurs d’assurances réalisent que les contrôleurs  ne sont pas seulement dotés des droits de contrôle tels que fixé par le décret-loi.

Il a aussi fait savoir que ces analystes et contrôleurs seront investis d’un pouvoir judiciaire leur permettant de constater des infractions, de verbaliser et de traduire les opérateurs défaillants devant le parquet.

ACP


(TH/GTM/PKF)