Le FODJEC, membre du mouvement « Rien sans les femmes » n’entend mobiliser le mardi 26 février prochain toutes les organisations féminines et de défense des droits de la femme, afin de sensibiliser les élus du peuple à adhérer à cette proposition innovante.

Pour le FODJEC, les problèmes liés à la condition de la femme étant traditionnellement traités au sein de la Commission socioculturelle de l’assemblée nationale, la création d’une commission spéciale pour la protection des droits des femmes et la mise en application des textes juridiques y relatifs ne pourra être qu’une justice fait à l’endroit de la congolaise.

Acpcongo.com


(CI/Yes)