Ma famille n est pas riche et nous n’avions pas beaucoup voyagé. Par contre, chez mon mari, tout le monde a une situation stable, sans compter l’héritage familial. Lors de notre mariage, j’ai vu que mon mari m’avait présenté à cinq de ses cousines, toutes aussi belles les unes que les autres et sûres d’elles.

Je me suis même attaché à l’une d’elles, Nicole. Elle avait sept ans de plus que moi et était divorcée. J’avais besoin de conseils dans mon jeune couple et comme je ne pouvais pas m’adresser à ma belle famille pour certains problèmes de femme, j’ai trouvé en Nicole une alliée. Je l’appelais pour faire les courses, nous allions ensemble prendre le café et je lui confiai même de l’argent à gérer. Je ne remarquais rien, sauf que ma belle mère tiquait quand je lui racontais les visites hebdomadaires de Nicole. Elle ne semblait pas très chaude, elle m’a juste dit que c’était une fille sympa mais qu’en fait, elle n’était qu’une femme de la même tribu mais pas de la famille proche.

Pour moi, ces phrases ne changeaient en rien les sentiments que j’éprouvais envers Nicole d’autant plus que c’est la seule compagnie que mon mari acceptait sans râler. Elle avait donc toute sa confiance…. Profitons-en. Qu’elle naïve j’étais ! Après l’accouchement de mon deuxième enfant, mon mari, prétextant une mission de service à l’étranger, ne vient que huit jours après. Je n’en fis pas un drame car j’avais confiance en lui et il savait se faire pardonner. J’étais très gâtée. Nicole vint me voir alors que j’avais accouché en France. Ce qui me fit un grand plaisir. Elle était « en mission de service ». Je lui demandai de rester à la maison durant son séjour mais elle me dit qu’ils avaient des réunions parfois tardives avec son employeur… Un jour, alors que je faisais promener les enfants dans le parc, j’aperçus de loin un couple enlacé.

Très amoureux, je crus reconnaitre mon mari et Nicole. Très vite, cela me sortit de l’esprit, cela ne pouvait pas être possible. Je prends la voiture et vais à l’hôtel où elle m’avait dit qu’elle était descendue. On me dit qu’elle était sortie avec son petit ami, or elle m’avait toujours dit que depuis son divorce, elle préférait rester seule.

Que les hommes l’avaient déçue. Les jours passèrent et je devenais plus réservée envers elle. Jusqu’au jour où je trouvais dans un pantalon de mon mari, une note disant : « chéri, tu me manques, je ne t’ai pas vu hier et je t’attends, ta Nicole ». Mon sang ne fit qu’un tour. Je comprenais tout maintenant. Depuis quand cette relation durait elle ? Et moi qui m’étais confié à elle totalement ? Quand mon mari revint du travail, je lui montrai la note. Il est impassible et m’a tout simplement répondu : « Maintenant que tu connais la vérité, fais ce que tu veux. J’ai toujours aimé les femmes plus âgées que moi ». Imaginez ma tête, je le tapais et le giflais mais je voyais que cela n’allait rien changer. Si je songeai à divorcer, c’est moi qui serai la perdante, mes enfants seraient malheureux et puis, chez nous, on n’est pas si riche. J’étais un peu la vache laitière de ma famille car même ma mère m’accompagne faire les courses en Europe pour les vacances.

Je ne savais pas que toutes ces gâteries, c’était pour qu’il ait la paix avec sa Nicole que je prenais pour sa cousine, ainée de sept ans… Pourquoi ? Que lui trouvait-il de spécial ? Quand je racontais mon malheur à ma belle-mère, elle m’a juste regardé en sous-entendant plein de choses… Je ne voyais pas, je ne comprenais pas ses silences quand je parlais en bien de Nicole…Elle me confia qu’elle espérait qu’avec le mariage, cet amour de son fils pour Nicole passerait. Mais hélas ! J’en suis donc là, la malheureuse et seule. Car, maintenant que je sais, mon mari ne se gêne plus de sortir comme il veut et, Nicole est tout simplement invisible… Elle est en mission aux USA où mon mari se rend chaque mois…

Femmedafriquemagazine.net


(CI/Yes)