A cette occasion, Mme Matondo a fait savoir que « la nourriture » est le moteur essentiel qui maintient la vie de l’homme sur terre, expliquant que grâce à elle, les hommes ont la force pour travailler, tandis que les femmes qui exercent ce métier gagnent en économie.

Elle a par ailleurs appelé toutes les femmes évoluant dans la restauration et l’hôtellerie à la culture notamment de la propreté et de la bonne saveur (le bon mélange d’aliments), en vue de gagner la clientèle et d’accroitre l’économie de leur entreprise.

Pour l’experte en cuisine, ce métier est facile pour toutes les femmes surtout pour celles qui y trouvent de la passion, et peut intéresser et même donner du travail à celles qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école.

ACP


(ROL/Yes)