Le site d’information 7SUR7.CD évoque le dossier des invalidations à la Cour constitutionnelle et titre : « RDC : Pierre Lumbi annonce une campagne nationale pour exiger la démission des juges de la Cour Constitutionnelle ». Au cours d'une déclaration le vendredi 05 juillet à Kinshasa, l'autorité morale du  Mouvement social s'insurge contre les derniers arrêts de la Cour Constitutionnelle qu'il qualifie d'inadmissible et d'insolite, rapporte le site. « Nous annonçons le lancement d'une campagne nationale en vue d'obtenir le remplacement des magistrats de la cour constitutionnelle », affirme l'ancien directeur de campagne de Martin Fayulu relayé par ce média.

De son côté, CAS-INFO.CA parle de la candidature de Bahati Lukwebo au sénat et titre : « Course à la présidence du Sénat : l’AFDC Kongo-Central s’aligne derrière Bahati ». Modeste Bahati peut compter sur le soutien de la fédération de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), section Kongo – Central, explique le confrère. « Dans un communiqué publié vendredi dont CAS-INFO a obtenu copie, cette dernière apporte son soutien à la candidature de M. Bahati à la présidence du Sénat », fait-il savoir.

L’Agence congolaise de presse (ACP), quant à elle, table sur le retour des réfugiés centrafricains et titre : « 3.500 réfugiés centrafricains souscrivent au rapatriement volontaire dans leur pays ». Au total 3.500 réfugiés centrafricains localisés dans la province du Sud-Ubangi, en RDC, rassurés de l’amélioration des conditions de sécurité dans leur pays, ont souscrit pour le retour volontaire dans leurs zones d’origine, au terme d’un séjour de plusieurs années en RDC, rapporte l’agencier. « Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité ai., Basile Olongo Pongo, l’a révélé vendredi à Kinshasa, à l’ouverture des travaux de la commission tripartite RDC-RCA-HCR consacrés au rapatriement volontaire de ces patriotes centrafricains qui se déroulent à l’Hôtel du gouvernement à Kinshasa. », peut-on lire dans les colonnes de ce bulletin.

Par ailleurs, le site TOUTEHEURE.COM revient sur la solution trouvée par le président de la République pour stopper le drame des naufrages sur le lac Kivu et titre : « Sud-Kivu : Soupçons de détournement des gilets de sauvetage offerts par le président à la population de Kalehe ». C’est le comité des étudiants du territoire de Kalehe, qui tire la sonnette d’alarme et soupçonne un détournement de 700 parmi les 1.000 bouées de sauvetage octroyées par le chef de l’État à la population de ce territoire au mois d’avril dernier, après un cas de naufrage d’une pirogue motorisée sur les eaux du Lac Kivu, qui avait fait plusieurs victimes, indique TOUTEHEURE.COM. La consœur rajoute que la société civile locale pour sa part, affirme tout de même que certains agents de l’État étaient actifs  dans la vente illicite de ces bouées données par le chef de l’État. »

Dido Nsapu K./MMC


(DNK/PKF)