L’orchestre mythique «Les Bantous de la capitale» du Congo/Brazzaville a agrémenté les 29 et 30juin le Festival «Indépendance rumba», organisé à la place de la Gare centrale, dans la commune de Gombe, à Kinshasa.

Conduit par leur patriarche, Edouard Nganga alias «Nganga Edo», 86 ans d’âge et doyen de cette formation musicale, «Les Bantous de la capitale» ont été tout feu toute flamme avec leurs titres nostalgiques, entre autres, «Makambomibale», «Masuwa», «Congo na biso», «Osalingainini».

Cette formation musicale de 23 membres (chanteurs, guitaristes, compositeurs, instrumentistes) de la rive droite du Fleuve Congo, ont considéré que leur bref séjour à Kinshasa a été «une sorte de retrouvailles» des artistes congolais des deux rives du fleuve majestueux.

60 ans de l’orchestre «Les Bantous de la capitale»

A l’occasion, Edouard Nganga a annoncé la célébration au Congo/Brazzaville, du 60ème anniversaire de la création de cet orchestre le 15 aout 2019 «1959-2019».

L’idée de création de cet orchestre a germé à Kinshasa à cette époque-là. Parmi les grandes vedettes de la chanson congolaise de ce groupe, il faut citer notamment Nino Dieudonné Malapet, Essous Jean Serge alias «Essous» et Antoine Nedule (Papa-Noël), guitariste et chanteur du Congo/Kinshasa.

Pour les observateurs musicaux avertis, «Les Bantous de la capitale» sont une véritable institution et une authentique tranche du patrimoine historique de la musique africaine et congolaise.

ACP


(BTT/PKF)