Mme Ebanza a lancé cet appel, mercredi, à la  clôturé de la formation en informatique dont ces enfants ont beneficié durant 4 mois, rappelant que l’objectif primordial de la formation était  d’appeler ces enfants au travail, particulièrement, pour les uns à renforcer la capacité tandis que pour les autres, à l’initiation à l’outil informatique. Elle a affirmé que de nos jours, tout système passe inexorablement par l’informatique et par internet.

L’ignorance de cette science plonge quelqu’un dans l’analphabétisme moderne, a-t-elle déclaré avant de noter que toutes les disciplines sont désormais liées à l’informatique dont la méconnaissance ne favorise pas facilement pas l’embauche. En effet, elle a précisé que tout offre d’emploi renseigne que le postulant doit avoir une connaissance suffisante de l’outil informatique  qui a tendance à remplacer le cerveau humain.

La présidente de cette ONG a saisi l’occasion pour annoncer qu’elle va mener des plaidoyers auprès des décideurs politiques et de partenaires dont les ONG à appuyer son action afin de réussir l’insertion des enfants mineurs délinquants devenus un fléau, un cas de société si pas une bombe à retardement.

Signalons que cette formation en informatique a été réalisée grâce aux appuis internes de sa structure, a dit Mme Ebanza demandant aux jeunes, enfants d’en prendre  pour modèles des ainés qui se sont distingués dans la vie professionnelle. ‘’Il faut fournir beaucoup d’efforts pour plus de production car c’est en s’autonomisant qu’on atteint le développement’’ a-t-elle demandé.

Cette formation  qui vient de se clôturer a débuté depuis le mois d’avril 2019, pour  la première session.

ACP


(ROL/BTT/PKF)