« La cellule de base de la société devra survivre tant que la famille chrétienne continuera à exister », a affirmé lundi, au cours d’un entretien avec l’ACP, M. Eugène Soutsa, berger chargé de l’évangélisation à la paroisse Elimo Santu dans la commune de Lemba, en perspective de la célébration du 35ème anniversaire de la Communauté famille chrétienne (CFC).

Ce responsable qui a souligné qu’une famille réussie est une fierté pour toute la communauté, a recommandé à l’Etat congolais de faire du développement humain une priorité, car sans l’homme, « formé dans la famille », il n’y aura pas d’émergence.

La Communauté Famille Chrétienne dont le défi majeur est de combattre les méfaits qui causent des problèmes au sein des couples accompagne ses membres à un engagement aux valeurs citoyennes.

Elle vise la stabilisation des couples et des familles en vue de fournir à l’état congolais et à l’église de bons citoyens. C’est dans ce cadre qu’elle a été consulté lors de la révision du Code de la famille’’, a noté le berger.

Créée en 1984, la Communauté famille chrétienne totalise  en 2019, 35 ans, et compte à ce jour, 20.000 familles dont 10.000 à Kinshasa et l’autre moitié à l’intérieur du pays et à l’étranger.

ACP


(BTT/PKF)