Comme chaque 18 juillet depuis 2010, l’humanité célèbre la Journée internationale Nelson Mandela pour la Liberté, la Justice et la Démocratie.

L’Assemblée générale des Nations unies qui a institué cette journée met en avant la contribution du premier Président sud-africain noir pour la culture de la paix et de la liberté. Traditionnellement, des citoyens du monde posent, pendant 67 minutes, des actes de solidarité et d’amour pour inspirer le changement positif dans son milieu de vie.

A Kinshasa, la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) a organisé une action aux Cliniques Universitaires, en présence de sa patronne Leila Zerrougui. Sur place, des volontaires ont peint les bâtiments de cet hôpital, assuré la consultation médicale gratuite et distribué le repas aux malades.

La communauté internationale reconnaît des valeurs défendues par Nelson Mandela ainsi que son dévouement au service de l’humanité, qu'il a manifesté par son action humanitaire dans le règlement de conflits armés, la réconciliation et la communication internationale, la promotion et la protection des droits de l’homme, de l'enfant, et autres personnes vulnérables, l’égalité des sexes, le combat contre la pauvreté et la promotion de la justice sociale.

Le héros de la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud restera à jamais apprécié pour sa lutte pour la démocratie à l’échelle internationale et la promotion d’une culture de paix dans le monde entier.

Les Congolais gardent bien le souvenir de celui qui a mis sur la même table le maréchal Mobutu et Laurent-Désiré Kabila.

Socrate Nsimba


(SNK/GW/Yes)