L’Institut français de Kinshasa a accueilli samedi, la 4ème édition du Festival des musiques et cultures urbaines dénommé « Red One », qui consacre la prestation des jeunes passionnés de la musique et d’autres disciplines de la culture en vogue à Kinshasa.

Mme Stéphanie Suffren, directrice déléguée dudit festival, a indiqué que cette manifestation culturelle a eu l’avantage de mettre sur un même podium des  artistes congolais de Kinshasa et ceux de la diaspora.

Selon elle, l’organisation de cette 4ème édition est un challenge qui va au-delà de ce concept, impliquant la responsabilité et l’engagement des organisateurs afin de concourir avec le nouveau système international de production musicale.

«Dans ce cadre, les artistes devront vivre de leur art, tandis que ceux de la diaspora auront envie de revenir se produire au pays en permettant aux artistes de Kinshasa de s’exporter», a-t-elle dit.

Le public a assisté à la prestation des artistes de catégories diverses à l’instar Ya Levis, star montante de la rumba congolaise venu de France, Gally Garvey, Tonny Ndaks, Mat Izi, Dj Dolls Kataleya et le groupe  de rappeurs « MPR ».

ACP


(BTT/PKF)