Le secrétaire technique de la riposte contre la maladie à virus Ebola, Dr JeanèJacques Muyembe, a annoncé ce vendredi à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, le nouveau plan de riposte de l’épidémie. Ce plan qui se veut être un correctif du 4e Plan stratégique de riposte (SRP4) tient compte des échecs précédents et de l’aspect multisectoriel de l’épidémie.

Huit recommandations ont été formulées par le Dr Jean-Jacques Muyembe. Il s’agit, entre autres, de la nécessité d’améliorer les conditions de travail des agents de la riposte, d’intégrer les leaders locaux et les femmes dans la riposte, de limiter la mobilité des contacts dans les zones touchées et surtout de véhiculer la bonne information.

La bonne information véhiculée ce vendredi par le virologue Muyembe pour la ville de Goma concerne quatre points, selon service de communication de la présidence de la République :

• Deux cas avérés d’Ebola sont sous traitement. Il s’agit de la femme et de la fille de l’orpailleur. Leur évolution est stable.

• Six contacts dont deux filles de l’orpailleur testés négatifs. Ils attendent le dernier test cet après-midi pour confirmer leur négativité.

• Quatre autres cas suspects attendent le prélèvement pour le test.

• Aucun nouveau cas d’Ebola est recensé à Goma.

« Ebola n’est pas une carrière », a indiqué le Dr Muyembe pour démontrer sa détermination à mettre fin rapidement à cette épidémie qui a totalisé une année le 1er août, causant au passage déjà plus de 1600 décès.

Socrate Nsimba


(SNK/Yes)