Le ministre provincial de l’Enseignement, Charles Mbuta Mutu, a fait la ronde de certains établissements techniques de la ville de Kinshasa et de différentes écoles techniques.

L’objectif poursuivi est de palper la viabilité des écoles et connaitre leur état pour voir dans quelle mesure trouver des solutions.

Selon le ministre provincial de l’éducation Charles Mbuta Mutu, plusieurs écoles disposent des matériels vétustes.

« Nous avons organisé des différentes descentes, pour essayer de mieux percevoir la situation sur le terrain, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngombila Mbaka m’a confié la tache de redresser la qualité de l’enseignement au niveau de la ville de Kinshasa», a indiqué Charles Mbuta Mutu. Il est d’avis que pour améliorer la qualité de l’enseignement, il faut préalablement palper ses réalités actuelles en vue de mieux cerner le problème.

« J’ai commencé par les écoles techniques par ce qu’on ne peut pas organiser les enseignements techniques sans disposer des laboratoires d’application », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Nous avons constaté qu’il existe d’échantillons d’écoles qui disposent des équipements. Mais ce sont pour la plupart des matériels qui ne se sont pas vraiment adaptés à la technologie actuelle. »

Sylvie Meta


(SM/SNK/Yes)